E.S.T. – C.S.S. (Finale Coupe de Tunisie) : Alléchante apothéose





Dans le Camp Sang et Or : Pour un nouveau doublé Joindre la Coupe au championnat, remporté en juin dernier, et assurer de la sorte un nouveau doublé qui viendra enrichir un palmarès déjà bien garni. Tel est l’objectif déclaré de l’Espérance cet après-midi à Radès. En effet, même si cette finale de la Coupe édition 2003-2004 n’arrive pas au bon moment pour le club sang et or dans la mesure où elle est programmée en plein mois de novembre et quelques jours seulement après l’élimination en Ligue africaine des champions, elle demeure néanmoins un challenge excitant pour les camarades de Badra qui collectionnent ces dernières années les titres de champion mais qui n’ont plus séduit Dame Coupe depuis le premier juillet 1999 quand ils ont battu leurs voisins du Club Africain par deux buts à un. C’est dire que le moment est venu par les Sang et Or de renouer avec ce trophée qui permettra un tant soit peu de consoler les milliers de fans qui ont été déçus dimanche dernier à El Menzah. Conscients de la difficulté de la tâche et de l’obligation de rachat, les hommes de Claude Andrey ont cravaché dur ces derniers jours à l’annexe de Radès et ont tous donné l’impression qu’ils sont impatients de fouler cette pelouse du Stade de Radès qui leur a porté bonheur jusque-là, pour se «défouler» devant des Sfaxiens performants et sereins, afin d’aller au bout de leurs ambitions. Le coach sang et or, le Suisse Claude Andrey a tout fait pour retaper à neuf le moral de ces joueurs, les pousser à se donner à fond cet après-midi car le moindre errements pourrait profiter à l’adversaire. Le message a, semble-t-il, été reçu cinq sur cinq. L’équipe qui récupérera tout à l’heure son métronome Skander Souayah, sera équilibrée dans les trois compartiments du jeu et réussir un nouveau doublé constituera le principal objectif de tous les acteurs sang et or. Le public, lui, toujours aussi fidèle, aura cette fois-ci une nouvelle occasion pour démontrer son attachement indéfectible à ses couleurs en venant nombreux à Radès supporter ses favoris pour que la fête du football soit totale dans ce cadre pittoresque. Quant au onze rentrant, Claude Andrey a opté cette fois-ci pour un milieu qui assure et la couverture et la construction avec Mnari, Zaïem, Melki et Souayah. En première ligne Zitouni sera soutenu par Jomaâ alors que Clayton reprendra son poste de latéral gauche à la place de Bhaïri. Le coach sang et or a aussi prévu des solutions de rechange qui ont pour noms Azaïez, Yaken, Ouji et Ayuba. Jamel BELHASSEN _____________ Le Onze Sang et Or TIZIE TRIKI CLAYTON BADRA CHAABANI MNARI ZAIEM MELKI JOMAA SOUAYAH ZITOUNI ____________________________________ Dans le Camp Sfaxien : Jouer en fonction de ses moyens Le moral des noir et blanc est au zénith depuis la victoire face à la JSK et ce, malgré l’absence de pas moins de 3 titulaires. Decastel a bien préparé le match d’aujourd’hui contre l’EST. Après avoir étudié son adversaire du jour, le coach du CSS estime que c’est une question de mentalité et aussi de moyens physiques. Le travail en cours de semaine a été effectué en fonction de cet objectif, surtout au cours du stage bloqué d’Ezzahra qui s’est déroulé loin de la pression du public sfaxien. «Il faudrait jouer, n’a-t-il cessé de souligner à ses joueurs, en fonction de ses moyens». Le schéma tactique repose sur une bonne couverture en défense avec une ligue arrière composée de quatre éléments (Haj Messaoud, Gharbi, Pape Malic et Karim Ben Amor), soutenus par deux pivots (Boujelbane et M’Rabet) histoire de boucler les issues amenant aux filets du gardien Jaouachi, cette option prudente ne doit pas entamer le désir de vaincre qui anime l’ensemble, c’est pourquoi Decastel va faire confiance au duo Guemamdia et Essefi en attaque. Le staff technique ne va pas changer la formation qui a joué contre la JSK à l’exception de quelques défaillances à combler. * Formation probable Jaouachi, Haj Messaoud, Gharbi, Malic, K.B. Amor, M’Rabet, Boujelbane, Nafti, Juniors, Essafi, Guemamdia. Noureddine BACCOUCHE _____________________________________ E.S.T. * Gardiens Jean-Jacques Tizié né le 7/9/72 Hamdi Kasraoui né le 18/1/83 * Défenseurs Zied Triki né le 17/8/79 José Clayton né le 21/3/74 Mouïne Chaâbani né le 8/6/81 Walid Azaïez né le 25/4/76 Khaled Badra né le 8/4/73 Zied Bhaïri né le 5/2/81 Hakim Nouira né le 25/6/72 Amir Mkademi né le 20/8/78 Walid Yeken né le 27/5/80 Med Guizani né le 25/11/75 * Milieux Jawhar Mnari né le 8/11/76 Skander Souayah né le 20/11/72 Kamel Zaïem né le 25/5/83 Mourad Melki né le 9/5/75 Wajih Sghaïer né le 7/8/78 Karim Ghazi né le 6/1/79 * Attaquants Ali Zitouni né le 11/1/81 Karim Ayari né le 17/10/75 Issam Jemaâ né le 28/1/84 Bouabdellah Daoud né le 15/2/78 Moses Ayuba né le 3/4/84 _____________________ C.S.S. * Gardiens Ahmed Jaouachi né le 13/7/75 Abdelkrim Ben Salem né le 19/11/74 Ali Kalaï né le 22/3/86 * Défenseurs Fateh Gharbi né le 12/3/83 Amir Belhaj né le 8/2/81 Wissem Abdi né le 2/4/79 Haïthem M’rabet né le 15/10/80 Papa Malic né le 11/11/80 Chaker Bergaoui né le 4/4/83 * Milieux Anis Boujelbène né le 6/2/78 Karim Ben Amor né le 26/6/86 Ouaye Juniors né le 24/9/80 Abdelkrim Nafti né le 3/8/81 Hichem K’charem né le 26/5/85 Radhouane Chabchoub né le 30/7/83 * Attaquants Heykel Guemamdia né le 22/12/81 Zoubeïr Essefi né le 31/3/75 Bâ Ibrahima né le 23/11/84 Khaled Barka né le 19/3/82 Bassem Daâssi né le 13/9/80 Anis Ben Amor né le 24/6/83 * Les grands absents Maâouia Kader né le 1/1/85 écopant d’une suspension Issam Merdassi né le 16/3/81, blessé.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com