Les lanternes du passé/ Zied Tlemçani (Ex-E.S.T.) : «L’E.S.T. sera difficile à battre»





Il s’agit de l’avant-centre type qui a eu la chance de remporter le premier doublé de l’EST (1989-90). Après l’EST, Tlemçani a roulé sa bosse au Portugal et au Japon, avant de revenir au bercail pour y terminer sa carrière. Les finales de la Coupe de Tunisie lui rappellent beaucoup de bons souvenirs, car pour lui une telle finale est un événement exceptionnel, unique en son genre. A propos de la finale de l’actuelle édition, EST - CSS, Zied Tlemçani pense qu’elle sera passionnante à tous les titres. * Que pensez-vous de cette finale EST - CSS ? - C’est une finale classique entre deux parmi les meilleurs clubs du pays. Elle ne survient pas dans les meilleurs moments pour l’EST qui vient de rater la finale continentale. Par contre, le CSS semble au mieux de sa forme. Il est 1er au classement national. Il détient la Coupe arabe et regorge de jeunes joueurs de talent. * Pensez-vous que malgré tous ces aléas, l’EST est capable de se reprendre ? - Elle est obligée de le faire, car elle ne peut pas se permettre de rater deux grands rendez-vous en un laps de temps si court. Et puis les joueurs ont assez de métier et de ressources tant physiques que morales pour rebondir afin de faire oublier leur échec continental. * Il y a certainement une différence de sensation entre remporter un championnat et gagner une Coupe de Tunisie. En tant qu’ancien détenteur, qu’en pensez-vous ? - Une finale est un événement particulier et spécial. Et remporter la Coupe de Tunisie est une sensation indescriptible. Outre le couronnement d’une saison pleine, elle revêt un charme que l’on ne retrouve pas dans les journées régulières du championnat. De plus, vous êtes honoré par le Président de la République, ce qui ajoute encore plus de sensations à cette finale. * A combien évaluez-vous les chances de l’EST dans cette finale ? - Il est très difficile d’avancer un quelconque pronostic. Mais si l’EST arrive à se débarrasser des séquelles de l’échec africain, elle sera difficile à battre. En outre, elle a une revanche à prendre sur le CSS et perd rarement deux matches de suite d’une telle importance. Néanmoins, les débats seront très ouverts et on assistera, probablement à un match passionnant. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com