14ème Congrès de gynécologie : La procréation assistée et l’implantation de prothèses gynécologiques en vedette





•Des interventions chirurgicales en “live” pour les participants D’éminents spécialistes venus de France, de Belgique, d’Italie et du Maghreb prendront part aux travaux du 14ème Congrès international de gynécologie qui se tient les 10, 11 et 12 décembre prochain à l’hôtel Africa. Cette rencontre coïncide avec une expansion sans précédent de la gynécologie en Tunisie où désormais les patients n’auront plus besoin de partir à l’étranger pour subir les opérations les plus compliquées notamment dans le domaine de la procréation médicale assistée. Tunis - Le Quotidien Le 14ème Congrès de la société tunisienne de gynécologie obstétrique (S.T.G.O), aura lieu les 10, 11 et 12 décembre 2004 à l’hôtel Africa à Tunis. Cette rencontre est considérée à juste titre comme le premier Congrès international organisé par la S.T.G.O de par le nombre des invités de pays européens et du Maghreb qui vont y prendre part. Le professeur agrégé Mohamed Bedis Chennoufi, trésorier de la S.T.G.O, nous affirme dans ce contexte que: “D’éminents spécialistes européens et maghrébins marqueront une présence active aux travaux de ce Congrès et présenteront leurs expériences dans ce domaine qui connaît une évolution remarquable. Les problèmes se rapportant à la stérilité et à la chirurgie de l’incontinence urinaire où justement la Tunisie a fait des progrès spectaculaires, seront débattus par les participants”. Des transmissions vidéo d’intervention chirurgicales en direct à partir de l'hôpital de La Rabta permettront aux congressistes de constater de visu le progrès technique atteint par la Tunisie dans ce domaine. “La Rabta se place à l’avant-garde des pays maghrébins et arabes dans le domaine de la gynécologie obstétrique” confirme notre interlocuteur. Et d’ajouter: “Nous réalisons aujourd’hui des opérations de transplantation de prothèses gynécologiques pour soutenir le tissu et guérir les femmes de l’incontinence urinaire. La durée de vie de cette prothèse est de 15 à 20 ans. Sur un autre plan, nous sommes actuellement en mesure de réaliser les opérations de procréation médicale assistée (P.M.A). Nous n’avons plus besoin d’envoyer nos patients à l’étranger pour ce genre d’intervention”. Dr. Chennoufi annonce, par ailleurs, que le ministère de la Santé est en train d’étudier la possibilité de créer une unité de P.M.A à La Rabta et qui a de fortes chances de démarrer au courant de l’année 2005. Cette performance n’aurait pas pu être réalisée comme l’indique le Dr Chennoufi sans l’effort continu et conjugué du ministère de la Santé publique et du cadre médical aussi bien public que privé qui ont su “mettre la main dans la main pour la promotion de la médecine en Tunisie”. Lotfi TOUATI _______________ Le premier congrès du nouveau Bureau Le Bureau de la Société tunisienne de gynécologie, chargé d’organiser son premier Congrès international, est composé d’éminents spécialistes, dotés d’une expérience notable dans le domaine et qui ont fait leurs preuves en la matière durant ces dernières années. Neuf spécialistes composent le Bureau. Il s’agit de MM: Hédi Rzigua (président), Mahmoud Khrouf, Fethi Zhioua, Issam Lebbi, Youssef Mekni, Khaled Tarraz, Chékib Mouldi, Chibani Mounir et Badis Chennoufi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com