Journées méditerranéennes des arts plastiques : Brouille définitive ou réconciliation?





De tout le bassin méditerranéen, ils vont venir pour prendre part dans les actes des «Journées méditerranéennes des arts plastiques» qui vont se tenir à Sousse. Lancée depuis cinq ans, cette manifestation est devenue un rendez-vous incontournable pour les artistes qui ont trouvé, dans ces journées, une occasion pour débattre de plusieurs problèmes d’actualités et surtout pour s’ouvrir sur les nouvelles expériences artistiques et esthétiques. Pour le grand public, l’homme de rue dit-on, c’est une autre paire de manches… Déjà, malgré les efforts déployés par la délégation régionale de la culture et la jeunesse du patrimoine et quelques artistes et intellectuels de la scène, la distance entre ces arts nobles et le grand public est restée la même. Responsabilité partagée entre les différentes parties !? Pour cette 5ème édition, les organisations des «Journées méditerranéennes des arts plastiques de Sousse» ont choisi d’axer la manifestation sur le colloque international. «Actualité de l’expérimentation plastique dans l’espace méditerranéen : dépassement et transgression», tel est le thème de ce colloque qui verra la participation d’une centaine d’artistes et d’universitaires de la Méditerranée dont nous citons Charbel Dagher (Liban), Patrick Mellet et Jean-Pierre Simon (France), Ammar Alalouche (Algérie), Sami Ben Ameur, Lassaâd Chatti, Naceur Ben Cheikh, Mohamed Ben Hamouda, Faten Chouba Skhiri, Hafedh Djedidi, Hamadi Bouabid et d’autres universitaires tunisiens de différents instituts de Beaux-Arts. Parallèlement à ce colloque qui aura lieu les 26 et 27 du mois courant, M. Lotfi Ben Salah, directeur de ces journées, a choisi de lancer dans divers espaces, des ateliers de gravure, de peinture, de sculpture, de céramique, de photographie… en faveur des étudiants des Beaux-Arts et des fans de couleurs et de formes. «Les couleurs de la Méditerranée brillent de la Tunisie» est le titre de l’exposition collective des participants dans cette manifestation. La cerise sur le gâteau sera avec la pièce «La corbeille de la nuit» signée Lotfi Ben Salah au niveau de la dramaturgie et la mise en scène. Tarek Zorgati, Mohamed Doghmen etc. partageront la scène. «Les journées méditerranéennes des arts plastiques» seront-elles une nouvelle occasion pour la réconciliation entre le public et précisément les Soussiens et les créateurs? Nous l’espérons !. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com