Dossier médical d’Arafat : Pas de trace de poison, mais l’empoisonnement n’est pas exclu





Paris - AFP Aucune trace de poison n’a été relevé dans les examens toxicologiques effectués en France sur le président palestinien Yasser Arafat décédé le 11 novembre près de Paris, a déclaré son neveu Nasser Al-Qidwa, qui n’a toutefois pas exclu l’hypothèse d’un empoisonnement. «Les médecins français ont effectué des examens toxicologiques. Aucun poison connu n’a été trouvé», a dit Al-Qidwa, qui est ambassadeur palestinien aux Nations unies.. «Nous n’avons aucune preuve qu’un empoisonnement ait eu lieu, mais ne pouvons l’écarter. Nous n’avons de preuve ni dans un sens, ni dans l’autre», a déclaré Nasser Al-Qidwa lors d’une conférence de presse dans un grand hôtel parisien. «Parce que nous ignorons les causes du décès, l’interrogation demeure», a-t-il ajouté. Il a précisé que le rapport médical qui lui a été remis en milieu de matinée par le service de santé des armées françaises compte 558 pages et est accompagné de radiographies. «Je n’ai pas eu le temps d’étudier ce document (…) mais deux points centraux demeurent : il n’y a pas de diagnostic clair sur les causes du décès et aucune trace de poison n’a été décelée lors des examens toxicologiques», a-t-il souligné. Des rumeurs avaient circulé sur un empoisonnement du président palestinien, décédé à 75 ans au terme d’un séjour de deux semaines à l’hôpital militaire Percy de Clamart, près de Paris. «Les autorités israéliennes ont une importante responsabilité dans ce qu’il s’est passé, au moins en raison du confinement dans de mauvaises conditions dans lequel M. Arafat a été tenu à la Mokataâ», a-t-jouté. «Un point d’interrogation demeure pour nous en raison du manque de diagnostic . Le peuple palestinien a le droit et même le devoir de trouver une conclusion dans l’avenir», a dit le diplomate palestinien.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com