Abbas, candidat du Fatah, nargue Israël : …Sur la voie d’Abou Ammar





Le chef de l'OLP Mahmoud Abbas s'est engagé hier à suivre la voie tracée par Yasser Arafat après avoir été désigné la veille par le Comité central du Fatah comme candidat du mouvement pour succéder au défunt dirigeant à la tête de l'Autorité palestinienne. Le Quotidien-Agences Lors d'une séance spéciale du Conseil législatif palestinien (Parlement), Abbas ainsi que le Premier ministre Ahmad Qoreï et le président par intérim de l'Autorité palestinienne ont rendu un hommage appuyé à celui qui a symbolisé durant quatre décennies la lutte palestinienne pour l'indépendance. "Nous promettons de poursuivre sur la voie que vous (Yasser Arafat) avez tracée pour réaliser votre rêve et les justes objectifs et aspirations auxquels vous avez consacré votre vie: l'établissemnt d'un état palestinien indépendant (...) avec Al-Qods comme capitale", a déclaré Abbas devant les députés. "Nous ne serons pas tranquilles tant que le droit au retour n'a pas été exercé et le drame des réfugiés réglé", a ajouté M. Abbas, qui a succédé à Arafat à la tête de l'OLP. Il a loué "la sagesse" du défunt dirigeant "grâce à laquelle nous avons surmonté beaucoup de difficultés". "Il était à la fois modéré, sage, rusé, ferme et optimiste", a-t-il dit. Il a en outre promis de préserver l'unité du peuple palestinien. "Vous nous avez appris que l'union des cœurs permet d'alléger nos épreuves", a-t-il dit. Abbas avait été désigné avant-hier soir par le comité central du Fatah, le mouvement fondé par Yasser Arafat, comme son candidat pour succéder à ce dernier comme président de l'Autorité palestinienne lors de l'élection prévue le 9 janvier. Cette désignation doit être entérinée par une autre instance du Fatah, le Conseil révolutionnaire, qui compte 126 membres, lors d'une réunion prévue jeudi. La séance du Parlement s'était ouverte avec une minute de silence et la lecture d'une sourate du Coran à la mémoire de Yasser Arafat, décédé le 11 novembre dans un hôpital français. * Faire pression sur Israël Le président par intérim du CLP, le député Hassan Khreisheh a été le premier à prendre la parole pour exhorter la communauté internationale "à faire pression sur la force occupante pour permettre à notre peuple d'exercer son droit démocratique" d'élire librement un nouveau président. "Au nom de notre peuple, j'appelle le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan à envoyer des observateurs pour superviser la prochaine élection présidentielle", a-t-il ajouté. Le président par intérim de l'Autorité palestinienne a pour sa part promis de "mettre fin au chaos et de préserver l'ordre et la sécurité pour tous les citoyens comme vous (Arafat) l'avez ordonné". Fattouh a par ailleurs fait allusion aux spéculations sur les causes du décès de Yasser Arafat en estimant que celui-ci aurait pu être empoisonné. "Vous luttiez contre la maladie mais nous ne savons pas si c'est la maladie ou un poison qui a causé votre mort", a-t-il dit.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com