L’Iran réunit l’Irak et ses voisins





Le Quotidien-Agences L'Iran, accusé à Washington mais aussi à Bagdad d'œuvrer à la déstabilisation de son voisin irakien, a accueilli mardi une conférence des ministres de l'Intérieur d'Irak, de ses voisins et d'Egypte pour essayer de rétablir la sécurité en Irak et lutter contre le terrorisme. La République islamique, l'Irak, l'Arabie saoudite, la Jordanie, le Koweït, la Syrie, la Turquie et l'Egypte sont représentés à cette première conférence des ministres de l'Intérieur des voisins de l'Irak depuis le renversement de Saddam Husseïn, et la première à se tenir en Iran. L'Irak et les Etats-Unis se plaignent que les frontières des pays voisins ne sont pas suffisamment étanches aux «terroristes» qui s'infiltrent, selon eux, pour soutenir les insurgés irakiens, empêchant le retour à la stabilité. La conférence "a pour but de parler de la sécurité et de la stabilité en Irak, ainsi que des moyens de combattre le terrorisme", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hamid Reza Assefi. "La sécurité est d'abord un problème interne irakien, mais les pays voisins doivent aussi apporter leur aide", a-t-il dit, "on va donc parler de la coopération des voisins de l'Irak" à cette fin. En dehors de la Jordanie, qui devrait envoyer son ministre du Développement social Ryad Abou Karaki, les autres pays seront en principe représentés par leur ministre de l'Intérieur. Ces derniers mois, les responsables américains ont accusé à plusieurs reprises l'Iran et la Syrie de soutenir les groupes terroristes et de faciliter leur passage en Irak. A Charm el-Cheikh, les chefs de la diplomatie, l’Américain Colin Powell et l’Irakien Hoshyar Zebari, ont appelé la Syrie à faire plus d'efforts pour contrôler sa frontière avec l'Irak. L'Iran, confronté aux mêmes mises en cause, a assuré quant à lui dimanche n'avoir jamais autorisé aucun terroriste à passer en Irak et a offert son aide pour restaurer la sécurité chez son voisin, en particulier en formant les policiers et les gardes-frontières irakiens.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com