Maâouia Kaâbi : «Le C.S.H.L. mérite plus d’égards»





Malgré les quelques remous soulevés par les rumeurs qui ont circulé à propos du départ du président Maâouia Kaâbi, la vie continue normalement au sein de l’équipe. A propos de ce départ Kaâbi a affirmé : «J’ai voulu lancer une alerte aux responsables locaux et régionaux, à l’opinion, aux supporters du club... pour les aviser de la gravité de la situation du club, car continuer dans cette voie ne sera ni positif, ni performant. Cela ne sert à rien de piloter à vue, parce qu’une telle démarche ne mène à rien et ne permet pas de travailler dans des conditions valables. A titre d’exemple, je me suis trouvé pratiquement hypothéqué par les charges des exercices antérieurs et je suis en train de payer Férid Ben Belgacem, l’entraîneur de la saison écoulée. Cela ne veut pas dire que je remets en cause le travail de mes prédécesseurs, mais je demande de l’aide pour y faire face. J’ai été désigné pour diriger un club ambitieux qui puisse répondre à l’attente des responsables et du public. Le CSHL est le club phare de la région et en tant que tel, il doit être estimé à sa juste valeur. C’est pour cette raison que j’ai lancé cet appel et que j’attends une réponse que j’espère positive qui nous permettra d’évoluer dans des conditions normales, loin des contraintes stressantes quotidiennes». Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com