Face à face/ Mère-fille : comment ça se passe ?





La relation mère-fille n’a jamais été calme. S’il n’y a pas de conflits, il y a des secrets au milieu. D’aucuns diront que certaines mamans ne réussissent pas à s’adapter aux temps modernes et certaines filles exagèrent. Qu’en est-il au juste ? Mme Néziha Hachicha (cadre) «Je suis mère d’une fille et d’un garçon. Ma fille a aujourd’hui 16 ans et j’estime que ma relation avec elle est assez amicale. Je la considère beaucoup plus comme une amie qu’une fille. Et j’avoue que j’ai l’ambition de devenir sa confidente. Je pense que je suis la personne la plus proche d’elle et celle qui lui veut le plus de bien. Je voudrais lui éviter les problèmes d’aujourd’hui ainsi que les erreurs de notre temps. J’essaie également d’être assez ouverte d’esprit pour accepter ses nouvelles habitudes. Sur un autre plan, je joue le rôle d’intermédiaire entre elle et son père notamment pour tout ce qui est intime. Mais ce qui me plaît chez elle, c’est qu’elle joue très bien le jeu avec moi. J’aime la mettre en confiance et je dois aussi être présente. C’est une génération très éveillée et très avertie et il faut faire très attention». Sirine Kmila (étudiante) «Ma relation avec ma mère est difficile... très difficile dans le sens où on n’arrive pas à nous entendre. On n’appartient pas à la même génération, on n’a pas la même mentalité et ça me rend malade. Elle n’accepte pas qu’une fille sorte avec ses amis ou qu’elle ait des relations amoureuses. Pour elle, il faut que le mariage soit au bout, sinon c’est non. C’est pourquoi, j’estime qu’elle n’est pas ma confidente. Elle ne sait rien sur ma vie intime. Mais il n’empêche que j’aurais souhaité que ce soit le contraire. De son côté ma mère est plutôt méfiante et a du mal à faire confiance. Je préfère donc qu’il n’y ait pas de problèmes entre nous. Surtout que ma mère est du genre à regarder d’abord autour d’elle avant de prendre une décision». Propos recueillis par M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com