Sise 2004 : Un grand espace de partenariat





Pour la première journée de sa première édition, le salon international des services à l’exportation, «Sise 2004», semble réussir en particulier en se transformant en un grand espace de partenariat. Tunis - Le Quotidien A l’initiative du Cepex, le parc des expositions du Kram a abrité du 1er et au 3 décembre 2004, la première édition du Salon international des services à l’exportation : Sise 2004. Le salon regroupe une centaine d’entreprises et institutions tunisiennes et étrangères, en particulier africaines, appartenant au secteur des services, tous domaines confondus, ainsi que des bailleurs de fonds internationaux. Parmi les objectifs fixés pour ce salon, l’encouragement de la coopération sud-sud dans le domaine des services et la réunion des acteurs complémentaires dans le montage et la réalisation de projets de développement. D’un premier tour dans les galeries de ce salon, force est de remarquer qu’il s’agit en réalité d’une plate-forme géante de rencontres et partenariat. L’activité dynamique dans ce salon se caractérise par le mouvement du va-et-vient des différents participants qui essaient de profiter au maximum. C’est ainsi que Mme Sagar Diouf Traoré, conseillère technique au ministère du Commerce sénégalais, nous précise que le Salon est en effet une image réduite de l’Afrique dynamique et en mouvement à travers les rencontres de partenariat. Mme Diouf Traoré nous souligne, en outre, que ce grand espace de partenariat est une réelle opportunité pour la redynamisation de la coopération sud-sud. Notre même interlocutrice, qui semble être impressionnée par l’organisation de ce salon, ajoute que l’Afrique ne manque pas de produits dans le domaine des services, et qu’il y a énormément de potentialités dans ce secteur qui peuvent être des terrains favorables à la coopération entre les pays africains. Il y a lieu de souligner que le secteur des services occupe en Tunisie une place de choix sur les plans et dans les stratégies de développement mises sur pieds par le Gouvernement tunisien. Le secteur représente, en effet, 64% du PIB et emploie 53% de la main d’œuvre et des cadres tunisiens dans plus de 1600 entreprises opérant dans les différents domaines, en l’occurrence l’ingénierie informatique, télécommunication, électricité, services hospitaliers... Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com