La direction palestinienne bientôt à Damas : Un front arabe commun ?





Le Quotidien-Agences La direction palestinienne, qui effectue après-demain sa première visite depuis 1996 en Syrie, cherchera à cette occasion à mettre fin à deux décennies de tensions et ouvrir une nouvelle page avec Damas, où elle pourra rencontrer aussi des opposants palestiniens. Le nouveau chef de l'OLP, Mahmoud Abbas, le Premier ministre Ahmad Qoreï, le président de l'Autorité palestinienne par intérim Rawhi Fattouh et le chef de la diplomatie Nabil Chaath, qui s'était déjà rendu à Damas en octobre, devraient aller à Beyrouth après leur séjour en Syrie, selon un responsable. Ils s'entretiendront à Damas avec le président Bachar al-Assad, le Premier ministre Mohammad Naji Otri et le chef de la diplomatie Farouk Al-Chareh. "Nous entretenons des relations fortes et solides avec les frères en Syrie", a déclaré jeudi Abbas, qui a succédé à la tête de l'OLP à Yasser Arafat décédé le 11 novembre et est le candidat du Fatah à l'élection du président de l'Autorité palestinienne le 9 janvier. "Le frère Abou Ammar (Arafat) était en contact permanent avec la direction syrienne (...) et si les circonstances le lui avaient permis, il aurait effectué plus d'une visite en Syrie", a-t-il ajouté. Abbas a précisé qu'il expliquerait aux Syriens "les développements depuis le martyre d'Abou Ammar et nous parlerons de l'avenir auquel nous aspirons, de même que des questions connues de tous et que nous avons discutées avec les frères en Egypte et en Jordanie". Il faisait allusion à la tournée que la direction palestinienne a effectuée le mois dernier dans ces deux pays pour discuter de l'élection palestinienne et des intentions du Premier ministre israélien Ariel Sharon concernant l'application de son plan de retrait de Gaza. Selon Majdi Al-Khalidi, un proche collaborateur de Chaath, la visite répond "à une invitation officielle du président Assad". Pour lui, cette visite est "importante dans la mesure où elle contribuera à normaliser les relations avec la Syrie et abordera les moyens de traiter avec Israël et les causes arabes communes".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com