Vent de scission chiite





Dans le centre chiite, quelque 600 responsables et personnalités de cinq provinces chiites ont commencé dans la ville sainte de Najaf l'examen de la possibilité de créer une région autonome. "Le Congrès de solidarité des provinces du Moyen-Euphrate", s'est ouvert par un appel du gouverneur de Najaf, Adnane Al-Zorfi, à un rassemblement régional des présidents des conseils provinciaux doté d'un conseil exécutif formé des gouverneurs et des chefs des administrations provinciales. Le vice-gouverneur de Kerbala, autre ville sainte chiite, Oukail al-Khozaï, a soutenu ces idées. "Nous devons nous constituer en unité régionale dans le cadre de l'Irak fédéral", a-t-il déclaré devant l'assistance. Outre les provinces de Najaf et Kerbala, celles de Babel, de Qadissiyah et de Mouthanna, sont représentées au congrès. La Constitution provisoire irakienne reconnaît le caractère fédéral de l'Irak, dont la majorité de la population kurde vit dans trois provinces du nord du pays jouissant d'une large autonomie.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com