Entretien avec Helène Catzaras





Aussi attachée à ses racines djerbiennes que grecques, préservant des relations affectueuses et privilégiées avec ces deux pôles, Hélène Catzaras est la symbiose de ses deux identités. Elle agit de façon dynamique pour garder en elle cette double mémoire. Elle s'est prêtée avec amitié à ce court entretien. Raconte-nous ce que tu fais : "Quelques très petits projets de tournage, mais depuis quelques temps je m'occupe de l'Espace Grec de Tunis (Rue de Rome). Centré sur la Méditerranée, ouvert à tous, et très fréquenté. Ses activités ? Cours de grec bien sûr, chorale et chants méditerranéens, dessin, peinture, danses folkloriques. C'est un espace autogéré, indépendant et qui manque bien sûr de inances, nous n'avons pas de subventions". Des projets en vue? "Une collaboration étroite avec le centre culturel de Djerba pour participer au prochain festival d'Ulysse, probablement, avec des chorales ou des danses et des manifestations musicales". Projets à suivre.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com