Jeunes et pratiques ramadanesques/ Jeûner à Dar Chaâbane





Notre voyage ramadanesque fait un zoom aujourd’hui sur la région du Cap Bon et spécialement sur Dar Chaâbane. Moëz Lassoued nous raconte ses souvenirs. “La première chose qui me revient de mes souvenirs d’enfance que j’ai passée à Dar Chaâbane, c’est le parfum des épices… Un à deux mois avant Ramadan, les mères de famille préparent leurs épices et leur oula à la maison et tout d’un coup toute la région sent l’ail, l’oignon, le piment et le safran… Une fois Ramadan est là, nos repas ressemblent à ceux de la plupart des régions tunisiennes: soupe, brik, salade et un autre plat principal. Mais ce qui diffère des autres régions c’est qu’au Cap Bon nous préparons la mloukhia et la hargma même pendant Ramadan. Nous entamons le repas par des dattes farcies avec du beurre. Un autre souvenir me revient, celui des dégustations. Je vois toujours un plat de plus sur la table, celui envoyé par une tante, une belle-sœur… Et nous faisons de même. En outre les invitations sont très fréquentes pendant Ramadan. Au moins une fois par semaine, nous nous rendons chez nos grands-parents où toute la famille se réunit. Notre région est connue par ses zlabia qui sont très fines. On en trouve dans toutes les maisons le soir. Après la rupture du jeûne, nous servons du thé à la menthe et attendons qui va sonner à la porte, car pendant le mois saint les visites des proches sont une chose sacrée et très fréquente. Je dirais, par ailleurs, que notre région se distingue par l’accueil chaleureux, par son parfum épicé et par l’entraide des familles qui laissent tous la porte ouverte à autrui”. Propos recueillis par A.C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com