Le directeur du contrôle et de la concurrence économique : “La stabilité de l’offre et des prix devrait se maintenir”





Un point de presse a été donné hier au siège de la Direction générale du contrôle et de la concurrence économique pour exposer la tendance générale des opérations d’approvisionnement et de contrôle lors de la première semaine du mois de Ramadan. Tunis - Le Quotidien Avec la fin de la première semaine du mois de Ramadan, les indicateurs généraux des différents marchés portant sur l’approvisionnement, l’offre et la demande tendent vers la stabilité qui devrait se maintenir. C’est ce qu’a souligné d’emblée M. Ali Gharbi, le directeur du contrôle et de la concurrence économique. M. Gharbi a fait remarquer que le comportement du consommateur au cours de cette première semaine a été généralement rationnel contrairement à la même période de Ramadan 2003. Et de signaler que les autorités ont opté dès le départ pour l’abondance et l’approvisionnement continu des circuits de distribution en tout sorte de produit. A ce propos, il y a lieu de signaler que le recours aux stocks régulateurs et à l’importation ont permis de garder une abondance au niveau de l’offre. Dans ce contexte une quantité de lait d’environ 21 millions de litres faisant partie des stocks régulateurs a été déjà injectée dans les circuits de distribution. “Cette quantité qui représente plus de 50% du volume total du stock qui est de 39 millions de litres a été désorbée par le marché. N’empêche que ce volume n’est pas épuisé dans la mesure où il est toujours disponible chez les ménages et les commerçants de détail”, a rassuré pour sa part, M. Hédi Riahi. Le directeur de l’approvisionnement et du commerce intérieur auprès du ministère du commerce ajoute que “cela ne devait en aucun cas menacer l’équilibre du marché en cette matière”. Notons par ailleurs que le ministère a envisagé l’importation de 2 millions de litres de lait en cas de besoin. Pour ce qui est du programme détaillé des importations des produits de base, M. Ali Gharbi a précisé qu’au cours de la première semaine du mois de Ramadan, 280 tonnes de viande bovine ont été importées. Pour la viande ovine le rythme de l’importation hebdomadaire devrait s’accroître pour passer de 88 à 110 tonnes à partir de la semaine prochaine. En outre, 2,5 tonnes de foie d’agneau programmées pour l’importation devraient être mis sur le marché avec une tarification de 10 dinars le kg (contre 13 à 14 dinars pour le foie local) 1,5 tonnes de cette quantité devrait être d’ores et déjà commercialisée. S’agissant des fruits et légumes, l’offre à été très abondante dans les différents marchés. Ainsi et au cours de la première semaine de Ramadan la quantité globale de fruits et légumes injectée sur les différents marchés du pays a été de 32.344 tonnes, soit une augmentation de 38% par rapport à la moyenne hebdomadaire ordinaire. H.G. _______________ 182 plaintes sur le n° vert Jusqu’au sixième jour du mois du jeûne, le numéro vert mis en place par le ministère du commerce pour recevoir les plaintes des consommateurs a enregistré un nombre provisoire de 182 doléances sur la base desquelles les services concernés par l’inspection et le contrôle auprès du ministère ont formulé quelque 150 procès-verbaux (P.V.). 86% P.V. ont concerné la hausse des prix. Dans les régions, les directions générales du commerce ont été d’autre part sollicitées à 42 reprises pour juguler des infractions dont la moitié a touché le secteur de la viande rouge.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com