E.O.G.K. : Quel apport de Ali Kaâbi?





Calée au beau milieu du tableau, l’EOGK semble de mieux en mieux s’adapter au rythme de la Nationale. Sa dernière sortie à Gafsa prouve aussi qu’elle est capable de gérer la pression et les difficultés, même dans les situations difficiles. Le fait d’avoir ramené un point précieux de son périlleux déplacement de Gafsa est la preuve que le groupe de Chargui commence à acquérir les réflexes nécessaires pour faire face aux diverses situations de la compétition. Face à l’EGS Gafsa, les Goulettois ont négocié une partie qu’ils ont bien entamée en 1ère mi-temps avant de subir un pressing constant des locaux qui a mis en relief leur solidité défensive, malgré l’égalisation. Ce nul glané devant une équipe qui ne cesse de prouver elle aussi qu’elle s’est bien intégrée en Nationale est un signe qui ne trompe pas et qui peut constituer une motivation supplémentaire pour la suite du parcours. Apparemment les responsables du club ne semblent plus se satisfaire du travail de Moncef Chargui. Un limogeage qui démontre l’ambition manifeste du club et son désir de voir la formation prendre plus de hauteur. «Doter le club d’un cachet» A cet effet, Ali Kaâbi l’entraîneur du COT a été appelé à prendre en mains l’équipe. Un choix certainement dicté par la profonde connaissance de l’équipe par ce technicien, qui a été à sa tête pendant un bon bout de temps. Le nouveau technicien goulettois est d’ores et déjà sur la brèche puisqu’il a commencé son travail depuis hier. A propos de ce choix Ali Kaâbi nous a révélé «J’ai été contacté par les responsables de l’EOGK pour prendre en mains l’équipe. C’est un nouveau challenge pour moi, car j’ai entraîné auparavant l’équipe et je connais la majorité des joueurs. Je quitte le COT la conscience tranquille, tout en gardant d’excellentes relations avec les responsables et les supporters. En tant que technicien professionnel, il faut savoir saisir sa chance et surtout tenter d’autres aventures surtout lorsqu’elles s’annoncent passionnantes. Nous allons continuer le travail en essayant de créer un cachet propre à l’équipe. Mon objectif est d’améliorer le rendement individuel et collectif du groupe. La mission ne sera pas facile. Heureusement que l’EOGK est très bien structurée et que toutes les conditions de réussite sont réunies pour garantir un bon parcours en championnat, car l’objectif majeur du club demeure un classement honorable et une saison réussie à tous les niveaux…». Moncef seddik


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com