Volley-Ball/ Nationale A (2ème Journée) : Sans saveur





La deuxième ronde de la compétition nationale, tout comme celle qui l’a précédée, fut dénuée de toute émotion. Comme quoi, le championnat devra connaître son déroulement habituel avec les mêmes équipes luttant pour le titre et les autres pour l’honneur ou le maintien. D’ailleurs, justement, au bout de ces deux seules journées d’épreuve, le nom du trio qui s’est détaché en tête, CSS, ESS et COK, ainsi que la hiérarchie qui s’est établie, sont révélateurs de la physionomie générale qu’aura la compétition au final. Mieux encore, même les résultats du jour n’augurent d’aucun équilibre des forces dans toutes les rencontres. Comme si les équipes qui ont évolué à domicile, hormis le duel TAC-CSHL, se sont offert une promenade de santé avant d’aller rompre le jeûne. Un peu comme ces matches de quartier où l’on se défoule entre copains pour oublier soif et faim. Cela dit, le champion sfaxien en titre n’a éprouvé aucune peine à se défaire des «Sang et or» qui ne sont plus que le fantôme qu’a été cette grande équipe qui trustait les titres dans les années 70 et 80. Même topo à Sousse, où l’ESS, pourtant privée cette saison de sa première force de frappe, Noureddine Hfaïedh, n’a pas éprouvé de grosses difficultés pour venir à bout d’une Saydia qui ne manque pourtant pas d’arguments. Idem à Kélibia où les locaux ont effectué un galop d’entraînement devant une ASM qui n’a pu faire le poids. Un peu plus au nord, l’AS Haouaria s’est offert le même divertissement face à une ES Radès dont l’apprentissage en Nationale A semble loin d’être fini. Enfin, la seule rencontre qui n’a pas connu un «score sec», a opposé le TAC au CSHL et a vu les visiteurs s’imposer sur la marque de 3 sets à un. C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com