Nouveaux raids aériens, un religieux arrêté : Falloujah dans l’œil du cyclone





• Les forces américaines souillent une mosquée et volent l’argent qui s’y trouve L'armée américaine a lancé de nouveaux raids sur Falloujah où des échanges de tirs ont opposé, hier soir, Marines et Résistants, tandis que des violences se sont produites autour de Mosquées sunnites après l'arrestation d'un religieux. Fer de lance de la résistance, la région sunnite se trouve ainsi dans l’œil du cyclone. Le Quotidien - Agences A Falloujah des accrochages ont eu lieu hier soir lorsqu’une patrouille de marines a été attaquée aux armes légères et obus. Selon un correspondant de l’AFP à Falloujah des explosions ont retenti dans les quartiers Chouhada et Sinai visés pendant la nuit par des raids aériens. Les raids menés en deux vagues hier soir et aujourd’hui à l’aube, selon l'armée américaine, ont fait sept tués et trois blessés, a indiqué l'hôpital de la ville. Un porte-parole militaire américain, le lieutenant Lyle Gilbert, a indiqué que la deuxième vague de raids avait été accompagnée par des tirs d'artillerie contre des "caches d'armes dans le sud-est de la ville". L'armée américaine a resserré l'étau autour de Falloujah depuis le 14 octobre, lançant des raids aériens quasi quotidiens contre des repaires présumés de Zarqaoui, l'ennemi public numéro un en Irak où il est accusé de la plupart des attaques sanglantes contre l’occupation. * Un ouléma arrêté Entre-temps, à Bagdad, le Comité des oulémas, la principale association de religieux sunnites irakiens, solidaire des habitants de Falloujah, a annoncé l'arrestation de l'un de ses membres lors d'une opération commando hier. Cheikh Abdessattar Abdel Jabbar, membre du Conseil de choura (organe dirigeant) du Comité, a été arrêté avec deux de ses fils et un voisin par des soldats américains appuyés par des membres de la Garde nationale irakienne. Interrogée, l'armée américaine a indiqué ne pas avoir d'information sur des arrestations d'oulémas mais lors de la prière du vendredi sur le lieu de l'arrestation de cheikh Abdessattar, la mosquée Najib Pacha, dans le quartier Tounès du nord de Bagdad, un religieux a lancé un appel pressant à sa libération. Cheikh Moustapha Taraboulli a affirmé que des soldats américains, appuyés par des unités de la Garde nationale, avaient fait irruption dans la mosquée et la maison attenante, habitée par cheikh Abdessattar. Il a accusé les forces américaines et irakiennes d'avoir "volé de l'argent qui était destiné aux pauvres et à des travaux dans la mosquée". "C'est un acte que rejettent les nations arabe et islamique", a-t-il déclaré, appelant "les forces de l'occupation à libérer le cheikh, ses deux fils et son voisin et à cesser de violer les mosquées". Les fidèles ont manifesté après la prière pour demander la libération des quatre personnes, selon un correspondant de l'AFP sur place. * Combats Sur le terrain, neuf résistants ont été tués et trois autres blessés dans des accrochages avec des soldats américains hier à Bouhourz, au nord-est de Bagdad. Les soldats américains se sont retirés de secteur qu’ils ont laissé sous le contrôle de forces irakiennes. Par ailleurs et à Mossoul, un Irakien a été tué et neuf autres personnes blessées, dont sept GI’s dans des accrochages près d’une mosquée. Auparavant, deux soldats américains et un civil irakien ont été blessés dans des heurts lors d’une opération américano-irakienne menée hier contre des Résistants, a annoncé l’armée américaine. Dans la foulée, trois soldats du contingent danois en Irak ont été blessés hier, dans deux incidents séparés, par l’explosion de bombes placées au bord de la route, lors du passage de leurs véhicules, a annoncé l’Etat-Major de l’armée danoise. Enfin, un policier a été tué et trois autres ont été blessés au cours d'attaques dans différents endroits au nord de Bagdad. Quatre civils irakiens, dont un enfant, ont été également blessés dans des accrochages entre des résistants et une patrouille américaine, dans la même région. Quatre autres Irakiens ont, par ailleurs, été tués dans l’explosion d’une bombe artisanale sur une route au sud de la capitale.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com