Présidentielle US : Les voyages “électoraux” des républicains au centre d’un scandale





Les membres du gouvernement Bush visitent activement les Etats indécis à l’approche de la présidentielle, au grand dam des démocrates qui dénoncent des voyages de campagne aux frais du contribuable. Le Quotidien - Agences La conseillère de la Maison-Blanche à la sécurité nationale, Condoleezza Rice, doit ainsi se rendre en Floride demain pour assister à un sommet de l’AIPAC, le Comité américain des Affaires publiques israéliennes. Le secrétaire au Trésor John avait déjà sillonné la Floride cette semaine, officiellement pour y “parler de l’économie américaine”. “Nous n’avons rien à voir avec la campagne”, a assuré le porte-parole de Snow, Rob Nichols, à CBS Market Watch. Mais la Floride, où le vote anticipé a débuté le 18 octobre, est le plus gros des Etats indécis, ceux qui pourraient faire pencher la balance en faveur du président George W. Bush ou de son rival démocrate John Kerry. C’était plutôt l’Ohio qui avait les faveurs du secrétaire au Trésor ces dernières semaines. Depuis juillet, et si l’on ôte ses voyages à New York, tous ses déplacements hors de la capitale fédérale l’ont conduit dans des Etats indécis. Avant hier, une élue démocrate a décidé de porter l’affaire devant le GAO - équivalent américain à la Cour des Comptes - pour lui demander d’enquêter “sur l’emploi de l’argent du contribuable pour financer les voyages, visiblement liés à la campagne, de trois hauts responsables du gouvernement”. ______________ Kerry s’attaque à Bush Le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine John Kerry a accusé son adversaire George W. Bush d'avoir laissé s'échapper Oussama Ben Laden dans les grottes afghanes de Tora Bora en décembre 2001 en s'appuyant sur les seigneurs de guerre afghans. "Est-ce-que vous pouvez imaginer leur (les seigneurs de guerre, NDLR) faire confiance alors que vous disposez de la 10e Division de montagne, du corps de Marines des Etats-Unis, quand vous disposez de toute la puissance et de la capacité de l'armée la mieux entraînée du monde?", s'est interrogé John Kerry lors d'un meeting à l'université du Nevada, à Reno. "J'aurais utilisé notre armée et nous aurions traqué et capturé ou tué Oussama Ben Laden", a-t-il ajouté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com