Seize Palestiniens tués : Gaza, terre brûlée





Seize Palestiniens ont été tués depuis avant-hier soir par l'armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza au cours d'une opération militaire destinée à mettre fin aux tirs d'obus de mortier sur des colonies juives. L’Autorité palestinienne a vivement critiqué l’opération. Le Quotidien-Agences Six Palestiniens, dont un enfant de huit ans, ont été tués par des tirs israéliens hier alors que huit autres ont péri dans la nuit, dont sept dans un raid d'hélicoptère, selon des sources médicales et sécuritaires palestiniennes. Selon les sources sécuritaires palestiniennes, une trentaine de blindés et sept bulldozers israéliens, concentrés dans la soirée dans le secteur de Khan Younès, et appuyés par des hélicoptères, ont pénétré avant-hier soir de 800 mètres en secteur autonome palestinien, occupant entièrement le quartier dit "autrichien" où les douze Palestiniens ont été tués. Outre ces seize morts, quelque 70 Palestiniens ont été blessés, dont douze grièvement, par des tirs israéliens et trois bâtiments abritant près de 60 personnes détruits depuis le début de l'incursion, selon des sources médicales et sécuritaires. Deux soldats israéliens ont été légèrement blessés lors de l'opération, selon des sources militaires israéliennes. L'armée a indiqué, dans un communiqué, avoir lancé dans la nuit une opération dans plusieurs secteurs de Khan Younès à partir desquels sont tirés des obus de mortier sur des colonies juives de la bande de Gaza. La maison d'un chef local du mouvement Hamas, Mohamad Sinuar, a été démolie par l'armée à Khan Younès, a indiqué un porte-parole militaire. Les derniers morts portent à 4.528 le nombre de personnes tuées depuis le début de l'Intifada, fin septembre 2000, dont 3.498 Palestiniens. Grave escalade Le ministre palestinien en charge des Négociations Saëb Erakat a dénoncé l'incursion à Khan Younès comme "une grave escalade militaire". "A chaque fois que les décideurs en Israël parlent d'un retrait de la Bande de Gaza, le nombre de victimes palestiniennes dans cette région augmente", a déclaré Erakat. L'opération de l'armée à été en effet déclenchée quelques heures avant l'ouverture d'un débat crucial du parlement israélien qui a discuté hier du plan de retrait de la Bande de Gaza du Premier ministre Ariel Sharon. Par ailleurs, deux roquettes artisanales Qassam tirées à partir de la Bande de Gaza se sont abattues hier matin dans le désert du Néguev (sud d'Israël) sans faire ni victimes ni dégâts, a-t-on appris de source militaire. Ces attaques ont été revendiquées par le Hamas dans un communiqué diffusé à Gaza.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com