Béja : Il viole une étudiante et écope d’un an de prison





Ils ont fait connaissance dans le train. Et c’est sur les rails qu’ils ont goûté au plaisir interdit. Une cueillette payée un peu cher puisque notre adepte du charnel a été condamné à douze longs mois de prison... Tunis - Le Quotidien Etudiante dans une école supérieure de Tunis, elle a pris l’habitude de rentrer deux fois par semaine chez elle à Béja (Nord-Ouest). C’est à bord du train qu’elle voyageait, d’autant plus que ce moyen de transport lui permettait d’admirer les beaux paysages qu’offre la nature, dans ces régions ou montagnes et plaines se complètent pour produire des tableaux dignes d’un grand maître naturaliste. Certes, parfois l’encombrement dans le train ne lui permettait guère de s’inspirer de cette nature vivante et recharger son imagination des plus belles images qu’elles soient, mais elle a fini par s’habituer à cette ambiance qui, à la longue, a ajouté un certain charme à ces fréquentes déssertes entre Tunis et Béja. Et comme on n’avait pas besoin d’une démonstration pour savoir qu’il s’agit de l’une de ces filles modernes et branchées, les jeunes hommes qui voyageaient à bord du même train se bousculaient pour s’arracher un siège à côté du sien. Notre jeune étudiante qui s’en était rendu compte faisait une oreille sourde à leurs compliments. Elle refusait même leurs invitations à prendre un café ou à faire un petit tour. Cette attitude a fini par faire plus d’un jaloux à l’image de ce jeune fonctionnaire qui comme notre étudiante rentrait à Béja à bord du même train après s’être acquitté de ses tâches professionnelles dans une entreprise privée installée à Tunis. Décidé et déterminé à faire agenouiller l’étudiante trop orgueilleuse, il monta tout un plan pour avoir gain de cause. Comme à l’accoutumée, il occupa un siège dans la même rame où voyageait la jeune fille et d’un procédé assez ingénieux, il réussit à soustraire les papiers d’identité de l’étudiante. Arrivée à destination, la jeune fille fut rattrapée par le fonctionnaire qui mis au point toute une scène prétendant que des jeunes loubards lui ont dérobé des affaires de son sac à main. En vérifiant la jeune fille découvrit que ses papiers avaient bel et bien disparu. Le fonctionnaire proposa ainsi son aide et demanda à la jeune étudiante de le suivre pour attraper les voleurs. Après avoir quitté la gare, le fonctionnaire demanda à l’étudiante de le suivre dans une ruelle qui conduit sur les voies ferrées. La nuit qui venait de tomber allait faciliter la tâche du fonctionnaire qui dévoila son vrai visage et jeta la jeune fille par terre avant d’abuser d’elle de la manière plus plus bestiale qu’elle soit. Il quitta ensuite les lieux comme si de rien n’était. Entre-temps, la jeune fille s’est rendue dans un poste de police où elle a porté plainte. Arrêté, le fonctionnaire ne put ne pas avouer son crime après avoir été confronté à la victime. Traduit devant la justice, il écopa d’un an de prison ferme. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com