U.C.C.V. : Plusieurs centaines de millions de dinars détournés





Tunis - Le Quotidien Cinq fonctionnaires de différents grades ont été inculpés d’abus de confiance, détournements de fonds publics et de faux et d’usage de faux conformément aux articles 32 et 297 du code pénal. Les accusés travaillant pour le compte de l’Union des coopératives centrales viticoles ont durant plusieurs années commis des abus portant sur plusieurs centaines de milliers de dinars. Il faut dire que c’est lors d’un contrôle administratif de routine que les inspecteurs du ministère de l’Agriculture ont découvert plusieurs dépassements au niveau de la gestion financière de l’U.C.C.V. L’enquête interne a conduit à limiter la responsabilité de ces abus sur cinq fonctionnaires qui occupaient des postes-clés dans les différents services de l’Union des coopératives centrales viticoles. Les suspects sont respectivement chargés de l’emmagasinage, la distribution, la facturation, la distribution et les finances. Les enquêteurs, de par les dépassements ayant trait aux écritures comptables ont également, découvert un deuxième circuit de distribution parallèle au circuit légal. Les cinq suspects ont réussi, ainsi à se faire beaucoup d’argent en vendant les produits de l’U.C.C.V. pour leur propre compte. Certes les responsabilités diffèrent d’un fonctionnaire à l’autre, mais selon l’enquête menée par les agents de la brigade économique saisie par le ministère de l’agriculture le préjudice porte sur plusieurs centaines de milliers de dinars. Devant le juge d’instruction chargé de cette affaire, les cinq fonctionnaires se sont rejetés les responsabilités allant jusqu’à tenter d’entraîner des hauts responsables de l’Union dans cette affaire. Ils ont, tout de même été, inculpés d’abus de confiance, de détournement de fonds public et de faux et usage de faux conformément aux articles 32 et 297 du code pénal. Comparaissant une première fois mercredi dernier devant le tribunal de première instance de Tunis, les cinq accusés ont été confrontés au rapport de l’inculpation. La cour a ensuite levé l’audience pour permettre aux avocats de la défense de préparer leurs plaidoiries. Conjointement une autre affaire a éclaté relative à la distribution et la vente de produits alcoolisés sans autorisation dont sont accusés trois des cinq fonctionnaires poursuivis dans la première affaire. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com