En concrétisation du programme électoral : De nouvelles mesures présidentielles en faveur de l’emploi





• Permettre, chaque année, à 10.000 promoteurs de projets de bénéficier des crédits de la Banque Tunisienne de Solidarité • Accorder chaque année 36.000 microcrédits • Encourager les associations de diffusion de la culture numérique • Mettre en place le cadre juridique du contrat de réinsertion professionnelle de ceux qui n’ont plus d’emploi • Insertion de 26.000 titulaires de diplômes supérieurs au cours de l’année 2005 • Créer, au cours de l’année 2005, 33 associations de développement pour l’octroi de microcrédits • Réserver un chapitre spécifique aux mécanismes d’incitation à l’emploi des porteurs de handicap Le Président Zine El Abidine Ben Ali a présidé hier un Conseil ministériel consacré à l’examen des mesures exécutoires du premier point du programme électoral du Président de la République intitulé “l’emploi, toujours ma priorité”. Carthage - TAP Après avoir passé en revue les réalisations et les acquis accomplis en la matière durant le dernier quinquennat et les perspectives de leur renforcement à travers l’intensification des interventions des mécanismes de l’emploi, conformément aux objectifs et aux orientations assignés au programme, le Conseil a décidé d’une première série de mesures consistant en ce qui suit: 1/ Permettre, chaque année, à 10.000 promoteurs de projets de bénéficier des crédits de la Banque Tunisienne de Solidarité, conformément aux nouvelles mesures portant augmentation du plafond de ces crédits de 10.000 à 15.000 dinars. Cette mesure doit entrer en vigueur à partir du 1er novembre 2004. 2/ Accorder chaque année 36.000 microcrédits, conformément aux nouvelles mesures portant augmentation du plafond de ce genre de crédits de 2.000 à 4.000 dinars et faire en sorte que cette mesure entre en vigueur à partir du 1er novembre 2004. Le Conseil a également décidé de permettre aux bénéficiaires de ces crédits de recevoir une formation adéquate en matière de lancement de projets. 3/ Œuvrer à l’insertion de 26.000 titulaires de diplômes supérieurs au cours de l’année 2005, en concrétisation de l’objectif fixé dans le programme électoral de la Tunisie de demain et consistant à accroître le taux d’encadrement des entreprises jusqu’à 17% à l’horizon de l’an 2009. Le Conseil a, dans ce cadre, décidé de maintenir en vigueur la mesure présidentielle relative à la prise en charge par l’Etat, durant une année, de 50% des salaires versés au titre du recrutement des titulaires de diplômes supérieurs, et à la prise en charge par l’Etat de la contribution des chefs d’entreprises au régime légal de la sécurité sociale, tout en optant pour le principe de la gradualité et l’élargissement de cette mesure aux associations qui recrutent les titulaires de diplômes supérieurs. 4/ Créer, au cours de l’année 2005, 33 associations de développement pour l’octroi de microcrédits, particulièrement dans les délégations prioritaires. Le Conseil a, à cet égard, décidé d’un programme de formation à l’intention des dirigeants de ces associations, ainsi que de l’accroissement du taux d’encadrement de ces structures en les encourageant à recruter des titulaires de diplômes supérieurs, le Fonds National de l’Emploi 21/21 devant prendre en charge 50% des salaires, avec un plafond de 250 dinars par mois, pour une durée de trois ans, et 25%, la quatrième et la cinquième années. 5/ Encourager les associations de diffusion de la culture numérique, qui seront généralisées dans tous les gouvernorats, à recruter des diplômés de l’enseignement supérieur, le Fonds National de l’Emploi 21/21 devant prendre en charge 50% des salaires, la quatrième et la cinquième années. 6/ Réserver un chapitre spécifique aux mécanismes d’incitation à l’emploi des porteurs de handicap dans le projet de loi d’orientation annoncé par le Président de la République dans son programme électoral et relatif à cette catégorie, cette loi devant être soumise au prochain Conseil des ministres. 7/ Mettre en place le cadre juridique du contrat de réinsertion professionnelle de ceux qui n’ont plus d’emploi, cette disposition devant entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2005. Le Président Zine El Abidine Ben Ali a souligné la nécessité de prendre toutes les dispositions nécessaires à la mise en œuvre de ces mesures avec la célérité requise, recommandant de poursuivre l’action en vue de concrétiser le reste des points contenus dans le programme électoral. L’examen de ce thème se poursuivra, conformément au programme “Tunisie de demain”, dans le cadre de Conseils ministériels ultérieurs.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com