Jeanne d’Arc-E.S.S. : 2-1 : Chances intactes





Face à une équipe sénégalaise qui semblait résignée, l’Etoile ne s’en voudra qu’à elle-même si elle n’a pas gagné sa demi-finale aller au Sénégal. Pourtant, l’entame de la rencontre laissait entrevoir que l’entraîneur étoilé Mahjoub a bien étudié son adversaire. En effet, le technicien étoilé a opté pour une tactique très intelligente en alignant trois milieux qui alliaient l’abattage à la touche technique, il s’agit-là du trio Bokri, Hammi et Traoui, et en mettant Zoubeïr Beya juste devant ce trio et derrière le duo d’attaquants composé de Traoré, dans une position axiale, et Opara qui multipliait les appels dans le couloir droit de l’attaque. Cette option va s’avérer très efficace puisque l’Etoile a étouffé son adversaire, réussissant à monopoliser la balle et à porter le danger devant les buts adverses sans grande réussite puisque la carence offensive des Etoilés les a privés de mener au score malgré le travail colossal du milieu du terrain, et c’est sur le score vierge de (0 - 0) qu’on a atteint la mi-temps. En seconde période, l’Etoile a adopté le même système mais en exerçant un pressing haut et en multipliant les passes dans les intervalles de la défense de Jeanne d’Arc. Cet ascendant étoilé a failli porter ses fruits dès la 47ème minute lorsque Traoré, héritant d’une passe de Beya dans l’intervalle, s’est trouvé face à face avec le gardien qu’il a dribblé pour tirer enfin sur le montant droit, mais ce n’est que partie remise puisque deux minutes plus tard (49’), et suite à un corner bien botté par Beya, Opara a surgi au 2ème poteau pour ouvrir la marque. Ce but a d’abord libéré l’Etoile qui a encore raté une occasion franche de tuer le match par Traoré. Ce ratage a galvanisé les locaux qui se sont rués à l’attaque pour arracher l’égalisation par Diara (59’) qui a profité d’un curieux flottement de la défense étoilée. Décidément la carence offensive de l’E.S.S. allait se vérifier encore une fois lorsque Traoré, en très bonne position, a mis la balle dehors alors qu’il avait la possibilité de faire une passe à Opara seul devant les filets adverses. Et comme c’est de coutume, l’équipe qui rate finit généralement par perdre et c’est Jeanne d’Arc qui marquera le second but (72’) par le même Diara qui a profité (encore une fois) de l’hésitation de l’axe défensif étoilé. Le reste du temps à jouer n’a pas permis à l’Etoile de revenir malgré l’incorporation de M’hedhebi et Bouchhioua. - Formation de l’Etoile Austin, Frej, Miladi, Kalabane, Sellami, Hammi, Traoui (Bargui), Bokri (Bouchhioua), Beya (M’hedhebi), Traoré, Opara. Mohamed Ali FERCHICHI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com