Le prince Talal Ibn Abdelaziz : “L’expérience tunisienne constitue un modèle de développement”





Le prince Talal Ibn Abdelaziz Al Saoud a donné hier une conférence de presse à l’hôtel Sheraton. Les activités associatives, la situation de la femme dans le monde arabe, particulièrement en Palestine et en Irak et le projet U.S. du Grand Moyen-Orient étaient les principaux thèmes soulevés au cours de cette rencontre. Tunis - Le Quotidien Le prince Talal Ibn Abdelaziz est en Tunisie pour présider la réunion du Conseil d’administration de l’Association Cawtar, “l’une des plus prestigieuses associations dans le monde”, dit-il de l’avis de plusieurs étrangers. Le prince Talal a regretté d’emblée l’absence d’Institutions financières arabes à cette réunion où l’UNICEF et la Banque Mondiale étaient représentées. Le projet du Grand Moyen-Orient a été soulevé à plusieurs reprises par les représentants des organismes de presse dont certains s’interrogeaient sur ses répercussions sur la femme arabe. Nous ignorons pour le moment les détails de ce projet dit-il “mais il comporte globalement des points positifs concernant les droits de la femme” ajoutant : “Je ne sais pas si la nouvelle administration notamment en cas de victoire des Démocrates va poursuivre la concrétisation de ce projet”. “Les Etats-Unis et l’Europe sont déterminés à imposer des réformes dans le Monde arabe parce qu’ils considèrent que le terrorisme provient de cette région”, dit-il “mais les actions commises par Israël dans les Territoires occupés sont inacceptables et ne reposent sur aucune logique. Pour combattre ce qu’ils appellent terrorisme et pour nous résistance, ils n’hésitent pas à démolir des habitations sur la tête de ses occupants. La situation est de même en Irak où les forces de l’occupation ont commis des erreurs monumentales, ce qui a provoqué une montée du terrorisme”. Le prince Talal a affirmé dans ce contexte qu’il aspire à un état démocratique pluraliste en Irak et qu’il attend les prochaines élections pour réaliser la coexistence entre tous les citoyens quelles que soient leurs religions ou leurs idéologies. “Nous avons un programme pour la réhabilitation de la femme irakienne dès que le calme s’instaure dans le pays”, dit-il ajoutant : “Les prises d’otages et les égorgements qu’on voit dans ce pays ne relèvent pas des valeurs musulmanes”. Répondant à une question se rapportant à la politique tunisienne en matière de développement, le prince Talal a affirmé que l’expérience tunisienne en la matière constitue un modèle de par ses divers centres de recherches dans divers domaines qu’il importe d’encourager. “Il faut établir une complémentarité dans ce domaine entre les pays arabes. Nous espérons que les pays arabes se mettent pour une fois d’accord sur une question”, dit-il. Le prince Talal Ibn Abdelaziz Al Saoud est réputé pour ses activités caritatives durant les quatre dernières décades à travers le monde d’une manière générale et dans le monde arabe en particulier. Il était fermement convaincu que le meilleur investissement doit se faire dans l’être humain mais d’une manière méthodique et planifiée à travers le réseau associatif. Cet engagement lui a valu d’être nommé envoyé spécial de l’UNESCO auprès de plusieurs pays dans le monde. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com