Durant la 1ère quinzaine de Ramadan : Saisie de 9 tonnes de poisson au marché de gros





M. Béchir Nafti PDG de la SotumAg (Société Tunisienne du Marché de Gros a organisé hier une rencontre avec les représentants de la presse écrite nationale au cours de laquelle il a fait la lumière sur l’activité du marché de gros de Bir El Kassaâ durant la première quinzaine du mois de Ramadan. Tunis - Le Quotidien Au cours des deux premières semaines du mois du jeûne le marché de gros de Bir El Kassaâ a enregistré une croissance notable au niveau des quantités des différents produits négociés comparativement à la même période du mois de Ramadan 2003, exception faite pour les poissons qui ont enregistré un fléchissement de l’ordre de 7%. Les quantités globales de poissons qui ont été commercialisés à partir du marché de gros depuis le premier jour de Ramadan et jusqu’au quinzième jour ont été de l’ordre de 903 tonnes contre 971 tonnes au cours de la même période de Ramadan 2003. S’agissant du prix moyen de toutes les catégories de poissons confondues, il a été estimé autour de 2381 millimes le kilogramme le kg contre 2407 ml/kg durant Ramadan 2003, soit une légère baisse de 1%. Toujours en matière de poissons, les opérations de contrôle et d’analyse chimique qui ont été effectuées dans les laboratoires de la Société du Marché de Gros de Bir El Kassaâ ont débouché sur la saisie d’une quantité globale de l’ordre de 8892 kg de poissons et de fruits de mer. M. Faouzi Kechrid, responsable des opérations du contrôle de l’hygiène et de la qualité a indiqué à ce propos que toutes les quantités de poissons destinées à la commercialisation font impérativement l’objet d’un prélèvement d’échantillons pour l’analyse chimique et bactérologique. Et d’affirmer qu’à chaque fois qu’une anomalie est découverte, les quantités concernées sont systématiquement saisies pour être détruites à travers une opération de broyage tout en les mélangeant avec le gaz liquide ou la chaux pour faire en sorte qu’elles ne soient jamais commercialisées. Dans ce même cadre, M. Béchir Nafti a affirmé qu’aucune marchandise défectueuse ou impropre à la consommation ne pouvait sortir du marché de gros pour être commercialisée dans les circuits de distribution. Le PDG de la Sotumag a annoncé dans la foulée le démarrage très prochainement d’un programme de mise à niveau et de modernisation des différentes structures du marché qui va nécessiter un budget de 300 mille dinars et qui porte entre autres sur la création d’une unité d’analyse bactérologique dans les laboratoires existants. Ces analyses se font actuellement à l’Institut Pasteur et dans d’autres centres et laboratoires loin du site du marché. Signalons enfin que la quantité globale des fruits et légumes et poissons qui sont parvenus au marché de gros de Bir El Kassaâ durant la première quinzaine de Ramadan ont atteint un volume de global de 21.843 tonnes contre seulement 12 419 tonnes au cours de la même période de Ramadan 2003 soit une hausse de 76%. L’activité au marché de gros de Bir El Kassaâ porte sur les différentes opérations d’approvisionnement et de contrôle à travers les analyses des échantillons prélevés sur les quantités des fruits et légumes et de poisson qui y parviennent chaque jour. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com