Le Fait/ Excellence ou… aisance ?





Au cours d’une réunion où il s’est retrouvé entouré de l’ensemble de sa troupe, M. Ali Benaceur n’a pas manqué de conforter ses hommes en noir. Dans un discours encenseur le président de la Commission d’arbitrage au sein de la FTF a clairement soutenu que l’arbitrage tunisien a désormais atteint l’ère de l’excellence. On est peut être myope le dimanche, ou nous ne voyons pas les mêmes matches que M. Ali Benaceur. Bref, notre arbitrage serait au-dessus de tout soupçon et aurait frisé la perfection, selon M. Benaceur. Donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais, alors que nous en sommes à peine à la 7ème journée de championnat, voilà qu’on a déjà eu recours à deux trios d’arbitres étrangers, Italiens pour être plus précis. et le troisième est à venir à l’occasion du choc des demi-finales de Coupe de Tunisie, version 2003 - 2004 à Sousse entre l’ESS et l’EST. Cela veut peut-être dire que les chocs sont, par usage, sortis du giron d’évaluation de la commission d’arbitrage. Les rencontres directes entre l’EST, l’ESS, le CA et le CSS sont donc hors normes, et nos arbitres ne sont concernés que par les petits matches. On comprend dès lors comment un arbitre comme Kacem Benaceur, en évitant de «siffler» les grandes équipes et les chocs, arrive au statut d’international. Facile non ! C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com