Zied Gharsa : A la mémoire de Tahar Gharsa





Avant-hier soir et dans le cadre des soirées du Festival de la Médina, Zied Gharsa, le jeune prodige de la chanson tunisienne a donné un concert inédit au Théâtre municipal de Tunis. Cette soirée placée sous le thème «Machmoum Baba» a été dédiée à la mémoire de Tahar Gharsa, un des grands maîtres des chants liturgiques. Le concert a tenu toutes ses promesses. La voix de Zied Gharsa était chargée d’émotion. D’abord, elle rappelle celle de son père Tahar Gharsa, grand maître des chants liturgiques, mais aussi l’ambiance et les spectacles ramadanesques d’antan. Le jeune prodige de la chanson tunisienne a tenté durant ce concert d’honorer ces deux tendances. En effet, il a dédié la plupart des chansons interprétées à la mémoire de son feu père Tahar Gharsa qui est aussi son maître spirituel. Zied Gharsa, s’est montré plutôt égal à lui-même, en composant et en interprétant de nombreux chants liturgiques ramadanesques d’antan, aux côtés de certains de ses nouveaux morceaux. La première partie de ce concert dénommée «Khouloud» a été consacré à des nouvelles compositions présentées pour la première fois par le chanteur. Zied Gharsa y a présenté des compositions de genre «Wasla», tirées du malouf tunisien. Parmi celles-ci on trouve entre autres, «Jaâ zamane al inchirah», «Koul waqt min habibi». Grâce à sa voix nostalgique, Zied a pu, dans un nouveau style réunir dans la première partie de ce récital, cinq chansons prisées du malouf, mixé avec des chants liturgiques. Cet ensemble de chansons d’antan repris sous un nouveau ton, a été chaudement applaudi par de nombreux fans de la deuxième et troisième génération venus nombreux assister à cette soirée. La deuxième partie de ce concert a été consacrée aussi à l’interprétation des diverses autres chansons dont certaines sont tirées du long répertoire des chants de feu Tahar Gharsa, dont «Aziz kalbi», «Ya nahar al barah». Zied Gharsa a choisi de clôturer son concert par quelques-unes de ses nouvelles compositions et parmi lesquelles «Machmoum Baba» et «Tarahwija», un morceau des plus célèbres de son dernier répertoire de chants. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com