Un étudiant se suicide et sa petite amie portée disparue





L’amour qui tue existe toujours. Et c’est ce jeune étudiant qui vient de le confirmer en optant pour le suicide après avoir vu sa demande en mariage rejetée par les parents de sa dulcinée. Tunis - Le Quotidien La nouvelle de sa mort est tombée comme une foudre. Durant plusieurs heures, ses camarades de l’Institut supérieur des arts dramatiques ont refusé d’admettre que le jeune et sympathique étudiant s’était suicidé. Malheureusement, ce n’était que vérité. Une vérité découverte en ce beau jour du 30 octobre 2004 par une jeune dame originaire de la localité d’El Manar. En quittant son domicile pour rejoindre son travail, la dame en question n’a pas cru ses yeux en découvrant le corps de la victime suspendu à un arbre alors que son cou attaché à une corde s’était brisé en deux. L’état de panique n’a pas empêché cette fonctionnaire d’avertir les agents de police de la zone. Dépêchés sur les lieux, les auxiliaires de la justice ont constaté la mort de la victime et le juge d’instruction a ordonné le transport du corps de l’étudiant dans les services de la médecine légale de Tunis pour subir une autopsie. * L’enquête Munis d’une commission rogatoire, les enquêteurs ont entamé leurs investigations afin d’élucider le mystère de ce drame. Dans la mêlée, les agents découvrent que la victime avait vécu une douloureuse aventure amoureuse qui s’est soldée par un isolement total. Originaire d’une ville du nord-ouest, le jeune étudiant inscrit à l’institut supérieur des arts dramatiques était follement amoureux de l’une de ses camarades. Amoureux au point de brûler les étapes et aller demander sa main auprès de ses parents. Jugeant que c’était très tôt pour sa fille de s’engager dans une telle relation, la mère de la jeune étudiante a rejeté la demande en mariage. Un refus qui aura tout son effet sur le jeune étudiant lequel, après mûre réflexion, a envoyé une lettre aux parents de sa dulcinée les menaçant de la tuer et de se donner ensuite la mort. Cette menace a été exécutée. L’étudiant s’est donné la mort par pendaison. Reste à savoir, si dans le même temps, il a tué l’étudiante ou non. C’est que depuis la découverte de la mort de l’étudiant, sa dulcinée est portée disparue. Car malgré les recherches entreprises par les agents de police, l’étudiante n’a donné aucun signe de vie. En attendant de tirer au clair toute cette affaire, l’étudiant a été enterré lors de funérailles émouvantes en présence de plusieurs centaines d’autres étudiants. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com