Tournoi féminin : Les penalties favorables au ST





Ceux qui ont daigné effectuer le déplacement au Zouiten pour assister au match-gala de foot féminin organisé au profit des villages d’enfants SOS de Gammarth, n’ont certainement pas regretté leur choix. Les deux protagonistes, en l’occurrence l’UST et le ST, n’ont pas manqué en effet de gratifier l’assistance d’une chaude empoignade, permettant aux présents de passer une belle soirée, d’autant que la température, très douce par ailleurs, s’y prêtait magnifiquement. Pour les responsables et le staff technique des deux clubs c’était l’occasion de jauger le degré de progression de leur formation à quelque trois semaines du démarrage de la compétition officielle. Sur ce plan on a été d’ailleurs agréablement, sinon impressionné, par la progression lente mais sûre des joueuses dans les deux camps, notamment celui de l’UST. Cette dernière a pu effectivement réaliser et peu de temps un saut qualitatif appréciable qui lui permet de voir l’avenir en toute sérénité et briguer légitimement une place au soleil dans le futur championnat, du moment que la matière première existe. Mieux encore, l’effectif jeune et perfectible peut assurément valoir les plus belles satisfactions au club dans un proche avenir. On pense particulièrement à l’Algérienne Amel Farès qui a été la véritable attraction de la rencontre grâce à sa technique et sa vision du jeu. D’autres éléments, à l’image de Houaïda Khenissi, Faten Dridi et Yosra Rezgui, promettent également beaucoup. Côté stadiste, c’est la bonne organisation, la rigueur et le réalisme. En un mot, l’expérience d’un team homogène enrichi par de jeunes éléments qui commencent à s’intégrer et à apporter leur fraîcheur au groupe. Pour l’histoire rappelons que les deux formations ont terminé dos à dos (1-1). Ibtissem Soltani a ouvert le score pour le ST (20’) et Amel Farès a rétabli l’équilibre dans le temps additionnel sur penalty. Les Stadistes ont fini cependant par remporter le trophée grâce aux tirs au but (3-1) * Formations - S.T: Leïla Ben Amor, Marwa Laâbidi (Alia Boussaâda), Nejla Chebbi, Safa Ghazouani, Ibtissem Soltani, Afef Kacem, Sihem Mejri (Sarra Arfaoui, puis Zaïneb Ben Ammar), Moufida Arfaoui (Waâd Gaddour), Haïfa Bettaïeb, Karima Chaâbani (Mejda Mejri), Mouna Hannachi. - UST: Dhoha Baccouchi, Dhikra Gomri, Thouraya Ben Ali, Houaïda Khenissi, Faten Dridi (Hela Jebali), Nesrine Drissi (Haïfa Trabelsi), Amira Béjaoui (Yosra Rezgui), Anissa Madi (Jihène Bacha), Hasna Ben Amor (Fatma Lahmar), Amel Farès, Yosr Toubène. Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com