Affaire de l’Agence de Voyages : Licence suspendue deux mois et le gérant entendu par la justice





Le gérant d’une Agence de voyage a été convoqué par un juge d’instruction afin de l’entendre dans l’affaire des pèlerins ayant réservé leurs places pour accomplir le rite d’ “El Omra” en Arabie saoudite. Tunis - Le Quotidien Au nombre de1000, les fidèles se sont trouvés dans l’impossibilité de partir à la Mecque et Médine à défaut d’avions disponibles pour les conduire à destination. Etant dans l’impossibilité de régler cette affaire à l’amiable avec les responsables de l’agence en question, les passagers ont saisi les autorités compétentes. L’enquête menée conjointement par le ministère du Tourisme, le secrétariat d’Etat aux Affaires religieuses et le ministère de l’Intérieur a révélé que le gérant de l’Agence n’a pas respecté les procédures qui régissent le secteur à savoir la collaboration avec la société “Montazeh Gammarth” la seule partie habilitée en Tunisie pour gérer le secteur du “Haj” et d’ “El Omra”, comptant sur ses propres moyens pour acheminer et héberger les candidats à la “Omra” à l’occasion du mois de Ramadan 2004. Finalement, l’agence n’a pas pu remplir ses engagements envers ses clients, provoquant un tollé général et une déception telle que plusieurs manifestations de protestations ont eu lieu devant le siège de l’agence. Le ministère du Tourisme était la première partie à prendre une mesure disciplinaire à l’encontre de l’agence en suspendant ses activités pendant deux mois. Dans le même temps, les autorités judiciaires ont chargé un juge d’instruction pour examiner cette affaire et trouver les moyens en vue de dédommager les clients. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com