Dans des déclarations de Farouk Kadoumi avant le décès d’Abou Ammar : «Arafat a été empoisonné…»





M. Farouk Kadoumi, chef du Département politique de l’OLP en exil et dont la formation de son gouvernement a été décidée lors du congrès national d’Alger, a révélé mercredi lors d’une rencontre avec les journalistes tunisiens organisée par l’association des journalistes tunisiens (A.J.T) que le leader palestinien Arafat a été empoisonné. Cette information qui vient confirmer des rumeurs ayant circulé ces derniers jours au sujet de la détérioration de l’état de santé du Président Arafat est d’une gravité telle qu’elle met en question la loyauté de l’entourage du défunt leader. A ce sujet, M. Farouk Kadoumi estime que le plus important est de rester fidèle aux principes du président et continuer la lutte en vue de réaliser l’objectif suprême, celui de fonder l’Etat palestinien. C’est dans ce contexte que toutes les dernières négociations entre les différentes factions palestiniennes ont eu lieu. Il est urgent, a souligné M. Kadoumi, que l’on prépare l’après-Arafat. Cela relève des intérêts du peuple palestinien. Néanmoins, M. Farouk Kadoumi n’a pas caché sa déception en ce qui concerne l’attitude des médecins français qui, selon lui, “savaient très bien que le président a été empoisonné, mais ne voulaient pas le dire”. Israël a pu exercer la pression nécessaire sur Paris pour que la maladie du leader Arafat demeure mystérieuse ? C’est du moins ce qu’on peut déduire des déclarations de “Abou Lotf” qui après un long rappel de l’historique de la révolution palestinienne s’est retiré pour s’envoler au Caire afin d’assister aux funérailles de Arafat prévues aujourd’hui au Caire. Entre-temps, les cadres du mouvement Fatah, mouvement du leader Yasser Arafat, ont décidé de nommer Farouk Kadoumi, président de cette principale composante de l’OLP. H. M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com