«Le Coran dans le miroir de l’art» : Les versets entre le sacré et le profane





«Au nom de Dieu le Miséricordieux par essence et par excellence» que cette exposition s’ouvre. La Galerie Yahia au Palmarium s’est convertie en un petit coin paisible qui inspire la paix et la sérénité. Dès que vous mettez les pieds dans cette galerie, vous êtes entraînés par la beauté de cette voix récitant le Texte sacré. Une vingtaine d’œuvres ornent les cimaises de cet espace. C’est dans l’esprit de ce mois saint que s’inscrit l’actuelle exposition de la République Islamique d’Iran intitulée «Le Coran dans le miroir de l’art». C’est sous les doigts fins de deux calligraphes iraniens, Hassan Wand et Safar Zada que plusieurs versets coraniques ont pris des formes artistiques. Chaque lettre, chaque signe traduit bel et bien la grandeur du Coran. Sur du bois ou du papier, les deux artistes iraniens ont fait preuve d’une grande patience et surtout d’une foi illimitée. Entraînés par la beauté du texte et du rythme qui jaillit de chaque verset, de chaque lettre de ce livre sacré, Hassan Wand et Safar Zada se sont laissés aller; des lettres ornées et chatoyantes de différentes ampleurs et tailles, des gravures sur bois des maisons de Dieu et de quelques actes de la prière nous plongent dans cette atmosphère calme. L’ambassade de la République Islamique d’Iran n’a pas manqué cette occasion pour transformer la Galerie Yahia en un joli coin sous la protection d’Allah. Du fond de cette galerie, jaillissait une voix pure, douce et sereine récitant des versets du Coran. Des livres du Coran de différents formats sont exposés dans la salle couverte de jolis tapis alors que l’encens se propageait dans l’air. De temps à autre, la voix de l’Imam interrompt ce calme, interrogeant les âmes et rappelant le mérite de la lecture du Coran et les devoirs des Musulmans. Cette récitation où la foi se croise avec l’art et le sacré avec le profane a drainé les visiteurs de l’espace commercial «Palmarium». De tous les âges, ils ont pris le chemin vers cette galerie pour écouter le texte sacré bien articulé et pour découvrir le talent de ces deux calligraphes qui ont choisi de travailler sur le Coran. Imen Abderrahmani


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com