Hans Blix : «Les conséquences de la guerre en Irak sont terribles»





L’ancien chef des inspecteurs en désarmement des Nations unies en Irak, Hans Blix, a estimé hier que les conséquences de la guerre en Irak étaient pour l’essentiel «terribles et tragiques». Le Quotidien-Agences «Un dictateur a été éloigné», a déclaré Blix après avoir reçu les insignes de commandeur de la légion d’honneur du ministre français de la Défense, Michèle Alliot-Marie, en visite à Stockholm. «Mais toutes les autres conséquences sont terribles et tragiques», a ajouté Blix en estimant que la Communauté internationale devait entreprendre d'urgence d’autres inspections en matière d’armement. «Il faut mener une politique de détente au niveau international et régional, notamment au Moyen-Orient et dans la péninsule coréenne», a-t-il estimé. «Il faut une relance du désarmement, et employer l’ONU», a-t-il ajouté, prônant des «inspections professionnelles, objectives et indépendantes». «La politique étrangère doit agir comme la médecine : pas de mesure sans diagnostic correct», a-t-il souligné. En décorant l’ancien ministre suédois des Affaires étrangères, Mme Alliot-Marie avait salué «l’énergie, la détermination et le choix de la rigueur» qu’il avait montrés lors de ses inspections en Irak et des compte-rendus qu’il en a faits auprès des Nations unies, avant que les Etats-Unis déclenchent la guerre en Irak. «Vous étiez convaincu que ces inspections devaient aller à leur terme (...), c’était aussi l’avis de la France», a rappelé la ministre française. La France, aux côtés notamment de l’Allemagne et de la Belgique, a refusé de s’engager dans la guerre en Irak, estimant que ces inspections visant à déterminer si l’Irak tentait de se doter d’armes de destruction massive, devaient être menées à leur terme. Blix, de nationalité suédoise, a dirigé l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) à Vienne, de 1981 à 1997 avant de diriger la «commission de contrôle, de vérification et d’inspection des Nations unies» (COCOVINU), de 2000 à 2003.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com