Ben Ali à l’AG des Nations unies : Dynamiser l’action onusienne





Le Président Zine El Abidine Ben Ali a réitéré l'attachement de la Tunisie aux principes énoncés dans la Charte des Nations unies et son souci constant de continuer à apporter sa contribution à tous les efforts qui visent la réforme de cette prestigieuse organisation et la modernisation de ses structures afin qu'elle continue d'être le garant de l'application de la légalité internationale et de la réalisation de la justice, de la stabilité et du développement, partout dans le monde. Dans le discours qu'il a adressé à la 59ème session de l'Assemblée générale des Nations unies et dont lecture a été donnée par M. Habib Ben Yahia, ministre des Affaires étrangères, le Chef de l'Etat a appelé la communauté internationale à agir en vue de remettre de l'ordre dans ses relations, sur la base d'une approche nouvelle, basée sur la coopération, la solidarité et la coexistence entre les peuples. Il a rappelé, à cet égard, l'adoption par l'Assemblée générale des Nations unies de son initiative en faveur de la création d'un Fonds mondial de solidarité et de lutte contre la pauvreté, ce qui reflète l'attachement constant de la Tunisie à enraciner les principes de justice, de solidarité et de développement durable dans le monde. Le Chef de l'Etat a appelé les membres de la communauté internationale à accélérer la mobilisation des ressources financières requises pour la dynamisation de l'action de ce mécanisme onusien. Le Président Ben Ali a proposé, dans ce cadre, de proclamer la journée du 20 décembre de chaque année, ''Journée internationale de lutte contre la pauvreté'', pour commémorer l'anniversaire de l'adoption, par l'Assemblee générale des Nations Unies, de la résolution portant création du fonds et consacrer le concept de solidarité en tant que valeur humaine intangible dans les relations internationales. Il a souligné les efforts soutenus que déploie la Tunisie en vue de réunir les meilleures conditions pour la tenue de la deuxième phase du Sommet mondial sur la société de l'information (Smsi), renouvelant l'invitation pour une contribution active au Sommet de Tunis, afin d'en garantir la réussite. Le Président de la République s'est déclaré convaincu que le monde a plus que jamais besoin, aujourd'hui, d'établir un partenariat numérique solidaire, qui permettrait à tous les pays de s'intégrer dans la société mondiale du savoir. Il a ajouté que l'adoption, par l'Assemblee générale des Nations unies, de l'initiative tunisienne en faveur de la proclamation de l'année 2005 ''année internationale du sport et de l'éducation physique'', constitue un témoignage de reconnaissance de l'importance de ces deux facteurs dans le renforcement des liens d'amitié, de coopération et de rapprochement entre les peuples et dans la consolidation de la paix et du développement dans le monde. Après avoir rappelé les résultats du Sommet arabe, tenu en mai 2004 à Tunis, et qui ont constitué un saut qualitatif dans l'action arabe commune, le Chef de l'Etat a souligné que le groupe arabe est déterminé à intensifier ses démarches sur la scène internationale pour la mise en œuvre de l'initiative arabe de paix, appelant la communauté internationale à assurer la protection au peuple palestinien, à lever le siège imposé à l'encontre de ses dirigeants légitimes et à mettre fin à la construction de colonies de peuplement, réaffirmant le soutien des pays arabes aux efforts internationaux en faveur de la concrétisation de la solidarité arabe avec le peuple irakien, pour contribuer à l'instauration de la sécurité et de la stabilité en Irak et assurer les conditions propices à sa reconstruction. Le Président Ben Ali a souligné que la Tunisie œuvre à donner une nouvelle impulsion aux relations de coopération établies dans son environnement régional, rappelant, dans ce contexte, les démarches constantes visant à dynamiser l'Union du Maghreb Arabe qui demeure un choix stratégique immuable et une aspiration légitime de l'ensemble des peuples de la région à davantage de complémentarité et de solidarité. Le Chef de l'Etat a réitéré le souci de la Tunisie de poursuivre sa contribution à la mise en place des structures de l'Union africaine, au renforcement des fondements de la sécurité et de la stabilité, partout sur le continent africain et à l'établissement d'une coopération économique et sociale entre ses Etats, afin de permettre leur insertion effective dans le processus du progrès et du développement et d'établir un partenariat actif avec les différents espaces régionaux dans le monde. Evoquant la coopération euro-méditerranéenne, le Président de la République a indiqué que le Sommet du dialogue 5+5 qui s'est tenu àTunis en décembre 2003, a constitué un nouveau départ sur la voie de la coopération et du partenariat solidaire entre les pays maghrébins et les pays européens de la Méditerranée occidentale, s'agissant aussi bien du renforcement de la sécurité et de la stabilité, que de la réalisation de la complémentarité économique, du rapprochement culturel et social et du dialogue politique constructif. Traitant du phénomène du terrorisme, le Chef de l'Etat a appelé à une plus grande coordination internationale en vue de lutter contre ce fléau et d'en éloigner les dangers, soulignant que la Tunisie est convaincue que les relations internationales ne peuvent se développer, ni prospérer que dans un contexte de dialogue, de concorde et de solidarité et dans un climat de justice, de respect mutuel et de coopération équitable entre les individus, les groupes et les peuples, pour que prévalent dans le monde la sécurité, la paix et la stabilité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com