Rencontres afro-méditerranéennes sur les NTIC : Promouvoir le partenariat nord-sud





A l’heure de l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, les partenariats nord-sud et sud-nord restent les têtes de chapitres pour réduire la fracture numérique. Les rencontres d’affaires afro-méditerranéennes sur les technologies de l’information qui se tiennent jusqu’à aujourd’hui à Tunis ont pour but d’accorder les efforts des uns et des autres dans ce domaine. Tunis - Le Quotidien A l’initiative du ministère de tutelle, le pôle technologique El Ghazala organise depuis hier et jusqu’à aujourd’hui les rencontres d’affaires afro-méditerranéennes sur les technologies de l’information et ce, en collaboration avec l’Agence française «XCom» et la commission économique pour l’Afrique des Nations unies. Ces rencontres ont pour ambition de regrouper les entreprises, les institutions, les organismes publics, les organismes de formation et les professionnels dans le but de multiplier les opportunités de partenariat dans le domaine des NTIC. M. Ahmed Mahjoub, PDG Tunisie Télécom a regretté lors de l’ouverture des travaux que le continent africain ait été jusque-là considéré comme un marché de consommation passive en matière des NTIC. M. Mahjoub a souligné que cette situation incite toutes les parties concernées à multiplier d’efforts pour réduire la fracture numérique et profiter pleinement du SMSI qui aura lieu l’année prochaine en Tunisie. Et d’ajouter qu’il faut activer de plus en plus la coopération internationale dans ce secteur. Les rencontres afro-méditerranéennes ont pour objectif principal en effet de favoriser les échanges et le transfert d’expériences entre les pays de la Méditerranée et l’Afrique à deux niveaux : le premier l’intercontinental, permettrait à l’ensemble des pays africains de connaître les efforts entrepris par les pays européens pour développer les technologies de l’information et le second intracontinental permettrait aux pays africains de connaître l’expérience tunisienne dans le domaine. Dans ce contexte, M. Mohsen Triki, directeur du Pôle El Ghazala a affirmé qu’un certain nombre de partenariats entre les différentes entreprises participantes est prévu en marge de ces rencontres. Sur le plan national, la Tunisie a déjà adopté une approche visant à développer, entre autres, les services dans le domaine des NTIC et promouvoir la formation des ressources humaines et les investissements dans ce secteur. Les résultats enregistrés dans ce cadre sont très positifs et permettent à la Tunisie de se classer parmi les premiers pays en développement dans le secteur des NTIC. Mohamed ZGAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com