Conférence ministérielle euro-méditerranéenne sur le textile : La déclaration de Tunis trace la voie





Les travaux de la conférence ministérielle euro-méditerranéenne sur l’avenir du textile se sont achevés par la déclaration de Tunis. Tunis - Le Quotidien Cette déclaration affirme l’engagement des ministres et des chefs de délégations participant à la conférence à agir solidairement pour renforcer l’intégration régionale dans l’espace euro-méditerranéen sur la base de la Déclaration de Barcelone de 1995, en vue de la réalisation d’une zone de libre-échange d’ici 2010, des différentes conclusions des conférences ministérielles et des accords multilatéraux et bilatéraux conclus dans la zone. Les ministres se sont engagés, entre autres, à favoriser les investissements dans l’espace euro-méditerranéen et exploiter les opportunités existant aux diverses stades de la filière, favoriser la partenariat, la coopération et la compétitivité du secteur par une politique volontariste de soutien à la formation, à la recherche et développement et à l’innovation technologique, mettre en œuvre un programme de développement de la création et de l’innovation destiné aux producteurs euro-méditerranéens pour favoriser la migration vers des activités de co-traitance et évoluer vers des productions à forte valeur ajoutée. La déclaration de Tunis englobe également l’engagement des différentes parties participantes à associer les pays méditerranéens aux initiatives européennes pour stimuler la compétitivité et l’innovation dans le secteur du textile, renforcer la chaîne logistique au sein de la zone euro-méditerranéenne, notamment dans le domaine du transport, et accélérer la réalisation des plans de facilitation du commerce et de rationalisation des procédures douanières. Le train des décisions comprend, en outre, la mise en place d’un système concerté pour le suivi de l’évolution des importations des pays tiers (hors zone euro-med), l’identification des solutions appropriées au problème de l’érosion des préférences tarifaires en vigueur dans l’espace auro-méditerranéen, ainsi que tout mettre en œuvre pour assurer un commerce loyal et équitable par l’application des règles et disciplines internationales y afférentes... Les ministres et chefs de délégations ont, par ailleurs, appelé à mettre à profit les instruments de financement bilatéraux et régionaux, notamment le volet régional du programme MEDA, ainsi que les nouveaux mécanismes qui seraient mis en place pour le financement de ces différentes mesures. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com