E.O.G.K. : Sur la bonne voie





Enfin, les Goulettois ont fini par scorer au stade d’Hammam-Lif contre le ST, obtenant, par la même, leur premier résultat de parité de la saison. Un score qui a été très bien accueilli par toute la famille goulettoise et à leur tête Moncef Chargui, le coach banlieusard : «Nous avons même raté le K.O. en fin de match. Mais l’essentiel est la nette progression qu’enregistre l’équipe au fil des matches. C’est une vérité qui demande confirmation et qui prouve que nous sommes sur la bonne voie et que nous devons persévérer sur cette voie». Les Banlieusards se sont très vite remis au travail et ont repris leurs entraînements à l’Annexe de Radès. Durant ces séances, Chargui et les siens vont encore essayer de se concentrer sur les faiblesses enregistrées jusque-là et notamment le problème de la concrétisation qui constitue le talon d’Achille du groupe. A ce titre, l’entraîneur de l’EOGK avoue : «le manque de réalisme reste le plus grand de nos défauts. Le manque d’expérience des attaquants y est certainement pour beaucoup. Seul Papa Georges arrive à être incisif. Le jour où nous arriverons à compter sur d’autres joueurs de cette trempe, notre problème sera résolu». En attendant, après l’EST, le CSS, le ST, l’EOGK s’apprête à affronter le CA à Tunis. Encore une confrontation à haut risque pour les Goulettois qui doivent s’habituer à ce genre de face à face. De toute manière, les protégés de Chargui sont en train de prendre les rencontres comme elles viennent, en s’y préparant rigoureusement, abstraction faite de la valeur de l’adversaire. Une démarche fort judicieuse et sage, car aucun match n’est facile et toutes les équipes de la Nationale A sont capables d’élever leur rythme quand l’enjeu le nécessite. Tous les matches joués jusque-là, ainsi que les écarts au classement sont là pour le prouver. Les Banlieusards, qui sont conscients de la difficulté de la tâche qui les attend devant le CA, entendent négocier la rencontre avec la détermination de sortir une grande prestation. «Nous chercherons à jouer avec tempérament, application et surtout avec agressivité contre le CA. Nous nous devons d’affronter nos adversaires avec l’état d’esprit qui a toujours caractérisé l’équipe, en essayant d’avoir plus de réussite dans la surface adverse...», conclut Moncef Chargui. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com