Reproches des parents : Qu’est ce qui fait jaser les jeunes ?





Ils arrivent jusqu’à s’énerver à force d’entendre toujours les mêmes reproches. Pourtant, les adultes, notamment les parents, ne cessent jamais d’adresser ce discours moral aux jeunes. Tunis - Le Quotidien Les jeunes, comme toute autre personne, font souvent l’objet de reproches de la part des adultes. Filles et garçons ne sont pas tous parfaits; nul ne l’est d’ailleurs. Mais en fonction du sexe, les reproches ne sont pas les mêmes. Et dans ces derniers, il y a souvent un reproche qui revient toujours et que les jeunes n’aiment plus entendre. Yasser M’hamdi, étudiant n’hésite pas à avouer d’abord son manque d’organisation à la maison. Cela lui coûte des tirades à répétition à propos de cette habitude qui ne plaît sans doute pas à ses parents. “C’est surtout ma mère qui me reproche ce défaut. Cela ne devait pas être agréable pour elle d’avoir à supporter mon désordre perpétuel”. En plus de ce désordre, Yasser explique que le fait d’être jeune aussi est une raison pour être sans cesse critiqué. “Pas plus tard que tout à l’heure, un vieil homme m’a carrément insulté dans le métro à cause de mon sac à dos. Il voulait que je l’éloigne pour qu’il puisse passer facilement”. Cet homme n’est pas le seul qui le condamne pour son jeune âge. Plusieurs le font également. Jawher Lazhari, également étudiant, a un autre problème. Le seul disque qui marche chez lui c’est “tu ne t’ennuies pas de fréquenter si assidûment les cafés?!”. C’est que Jawher a presque un rendez-vous quotidien avec ses copains au café pour jouer à la belote. “Et cela ne plaît pas à mes parents. Ils me reprochent, en particulier ma mère, d’aller tous les jours au café. Ils pensent que c’est une perte de temps”. C’est pourquoi, Jawher essaie souvent de s’éclipser sans se faire remarquer afin d’éviter ce discours “rasant”. “Cela finit par me prendre la tête”, dit-il. Chez les filles, ce sont d’autres “chansons qui reviennent comme un leitmotiv”. C’est vrai que l’ordre à la maison, les tâches ménagères et la paresse continuent d’être critiqués par la plupart des mamans. Mais il y a d’autres reproches plus “in”. La mère de Khaoula Mansouri, élève, lui reproche toujours de sortir “Tu va où? Avec qui?”. Et la maman de serrer la vis davantage en allant vérifier par elle-même la copine qui va accompagner sa fille. Outre cet éternel reproche avant et après les sorties, ce sont les vêtements de Khaoula qui lmotivent les reproches de sa mère. “Ne mets pas trop de décolleté - et fais attention au regard des autres”. Quand elle en parle, la jeune fille ne s’empêche pas de rire car c’est un fait routinier. Mais en vérité, ce bis repetita ne lui fait pas plaisir. Idem pour Mériem Hamrouni qui écoute tous les jours deux seuls reproches. L’un concernant son retour à la maison et l’autre à propos de ses tenues. “Rentre tôt. A 19h, tu dois être à la maison”, dit-elle mi-amusée mi-irritée en reprenant les consignes de sa maman. Quant aux vêtements, Mériem estime qu’il lui attirent des reproches à un degré moindre. Le fait d’écouter constamment ces phrases ne semble pas plaire à cette élève. Au contraire : “ça m’énerve”, avoue-t-elle. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com