Ahmed Hammami (Ex-E.S.T.) : «On aura le dernier mot»





Arrière central de l’Espérance des années 60-70, Ahmed Hammami fait encore et toujours partie du club sang et or et le Parc B est une seconde résidence pour lui. Nous l’avons choisi aujourd’hui pour présenter le match E.S.T - E.S.S et comme de coutume, il est convaincu que le club sang et or est inabordable. * Comment évaluez-vous d’abord l’état de santé de l’Espérance à l’heure actuelle? — J’ai suivi le dernier match face à l’A.S. Marsa et j’ai vu une équipe conquérante et équilibrée notamment après la pause avec la rentrée de Souayah qui a donné plus d'équilibre et de sens à la manœuvre. * Cet après-midi, l’Espérance reçoit l’Etoile à El Menzah. Voilà un match qui ne laissera personne indifférent! — Effectivement, les confrontations entre ces deux clubs ont toujours été indécises et celle d’aujourd’hui ne dérogera pas à la règle. Cela dit, l’Espérance foulera le gazon avec comme seul objectif la victoire. L’Etoile ne nous est pas supérieure et dans notre jardin d’El Menzah on est intraitable. Et avec tout le respect que je dois aux Etoilés, anciens et nouveaux, on aura le dernier mot. * Qu’est-ce qui fait naître en vous cet optimisme? — L’Etoile évolue face à l’Espérance avec une grande pression sur les épaules. Elle perd ses repères et s’énerve très vite alors que le club de mon cœur aborde tous les matches avec le même état d’esprit. Il cherche toujours la victoire et il est prêt à toutes les éventualités. Tout cela pour dire que le match face à l’Etoile demeure pour l’Espérance un rendez-vous comme les autres; Mon équipe est une sorte de ruche d’abeilles qui travaille inlassablement et de la même manière quelles que soient les conditions. * Les quatre “grands” de la Nationale A se tiennent aujourd’hui dans un mouchoir. Cette situation est-elle annonciatrice d’une saison très disputée? — Je ne le pense pas. Dans deux ou trois journées, la situation se décantera et l’Espérance reprendra son leadership comme d’habitude car je suis convaincu que les autres ne sont mieux lotis que nous. Propos recueillis par Jamel Belhassen


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com