Tunis : Il s’en prend à son paternel pour cinq dinars !





Disons-le tout de suite, le bonhomme n’y est pas allé de main morte. Jugez-en, un paternel assommé et blessé avec six points de suture, de surcroît. Et en guise de «cadeau», quatre-vingt-dix dinars volés et un téléviseur brisé ! On vous laisse le soin de commenter un tel «exploit» ! Tunis - Le Quotidien C’est à la suite d’une cuite mémorable que le jeune homme allait quitter ses partenaires occasionnels dans un bistrot de la capitale pour rentrer chez lui du côté de Jebel Lahmar. Il faut dire qu’il a été forcé de le faire du moment qu’il n’avait plus le sou. Il a en effet dilapidé toute la somme, dérisoire du reste, qui était en sa possession. Pour rentrer chez lui, il a dû d’ailleurs user ses souliers. Pour son malheur, il va rencontrer sur le chemin du retour une bande de copains de son acabit en train de faire honneur à quelques bouteilles de vin, quelque part dans le voisinage au milieu d’un petit buisson. Il était encore un peu tôt, la soirée ne faisait que commencer, et l’envie de s’y joindre était si grande qu’il a failli pleurer. Et pour cause, afin de participer, il devait en effet apporter sa contribution active. Autrement dit, se munir d’une bouteille de vin ou d’une bonne dizaine de canettes de bière. C’est alors qu’il a pensé à son vieux père. Aussitôt il a rejoint le domicile paternel, sollicitant son géniteur pour lui filer cinq dinars. Mais sachant pertinemment ce qu’il allait en faire, le père refusa catégoriquement, croyant ainsi bien faire pour préserver son garnement des mauvaises fréquentations. Or, le garnement en question ne l’entendait pas de la même oreille. Il tenait coûte que coûte à festoyer en compagnie de ses amis qui attendaient certainement son retour, et surtout la bouteille qu’il allait rapporter. Ne trouvant finalement pas de terrain d’entente avec le vieux, il vit subitement rouge et décida d’employer la manière forte afin d’arriver à ses fins. S’emparant alors d’une chaise, il a commencé par s’en prendre au téléviseur qu’il a pratiquement pulvérisé, avant de s’empresser vers la garde-robe de son père pour puiser dans le petit coffret, où le paternel gardait quelques économies, et s’emparer de quatre-vingt-dix dinars. Il a terminé enfin par envoyer valdinguer son père, qui tentait de le maîtriser, à l’autre bout de la pièce ! Par malheur, la tête du vieux est allée cogner contre une console en marbre. Assommé, il en a été gravement blessé. Une blessure qui a nécessité la pose de six points de suture. Pendant ce temps, le fils indigne s’en est allé vers ses copains comme si de rien n’était ! Il ne s’est rendu compte de l’ampleur de son acte et de la gravité de la situation qu’une fois interpellé, après que son paternel eut porté plainte. Mais le géniteur tiendra-t-il jusqu’au bout ou finira-t-il, comme c’est souvent le cas dans pareilles affaires, par retirer sa plainte ? Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com