E.S.T. – E.S.S. (0-0) : A l’avantage des sang et or !





Bien que gâché par un carton rouge, le match a été très animé. L’Etoile a certes dominé à la reprise mais elle n’a pas eu les ressources nécessaires pour faire la décision face à une E.S.T. qui a fait plus que résister. Le stade d’El Menzah, aux trois quarts plein, a retrouvé des couleurs à l’occasion du sommet E.S.T. - E.S.S., un classique qui est venu au bon moment donner un nouvel élan au championnat. A la lecture des deux formations, on devine facilement les intentions des deux entraîneurs. Les Sang et Or ont évolué en 4-4-2, un schéma offensif qu’ils ont l’habitude d’adopter. En face, les Etoilés ont choisi un 3-5-2 qui peut se transformer en 5-3-2 en phase de récupération. C’est que Mahjoub n’a pas voulu prendre d’emblée des risques même si son équipe a entamé le match avec des intentions offensives. Comme on s’y attendait un peu, les défenses ont pris le dessus pendant vingt bonnes minutes avant de voir s’enchaîner les occasions de buts. La première fut étoilée avec un heading de Traoré (23’) qui passa au dessus de la transversale suite à un centre de Traoui. La réaction espérantiste n’a pas trop tardé et Melki très bien placé a vu son tir percuter le montant, et le ballon de revenir dans les mains d’Austin, pourtant battu (27’). Le match s’anime davantage et Traoui, très actif sur le côté droit, hérita d’un coup-franc qu’il exécuta lui-même. La balle, déviée, était passée légèrement à côté (29’). Le public a eu droit au cours de cette première période à un spectacle de bonne facture tout de même. Malheureusement, Guizani, très nerveux dès le début, est venu gâcher la fête en agressant gratuitement Traoré devant les yeux de l’arbitre italien qui n’a pas hésité à l’expulser (45’). Ce fut un geste stupide qui a obligé les Espérantistes à engager la reprise à dix et surtout à effectuer des changements d’urgence pour renforcer la défense. * Domination stérile La seconde mi-temps fut abordée avec de nouvelles données. Chaâbani et Bhaïri ont remplacé Nouira et El Ouji. Côté étoilé, Melliti a relevé Bouzaïène pour animer davantage le flanc gauche alors que Mhadhebi est venu renforcer le secteur offensif. Profitant de leur supériorité numérique, les Sahéliens vont presser leurs adversaires et les occasions n’ont pas manqué. Baya, pourtant seul, temporise (56’) et Traoré de la tête n’a pu faire mieux que de mettre le ballon dans les mains de Tizié (58’). Sellami va à son tour rater sa reprise (60’) en tirant à côté. Les Espérantistes qui ont opté pour les contres ont eu une très belle opportunité pour prendre l’avantage, mais le tir de Melki a frôlé le montant (66’). Souayah, d’une belle reprise, va tirer au dessus (70’). Le match, bien que d’un niveau technique approximatif, n’a rien perdu de son intensité. Mahjoub n’a pas voulu prendre des risques malgré la supériorité numérique des siens. Il a décidé de jouer la carte Bokri pour secouer son entre-jeu, mais la manœuvre étoilée manquait de rapidité. Bien qu’amoindris, les Sang et Or ont eu la meilleure occasion pour marquer, mais Souayah, peu à l’aise sur son pied gauche, a tiré mollement (80’). Le pressing des dernières minutes n’a finalement rien rapporté. Formations: - E.S.T. : Tizié, Guizani, Clayton, Nouira (Chaâbane 46’), Badra, Mnari, Zaïem, Melki, Souayah, El Ouji (Bhaïri 46’), Zitouni. - E.S.S. : Austin, Frej, Bouzaïène (Melliti 46’ puis Bokri 73’), Ghézal, Kalabane, Sellami, Hammi, Traoui (Mhadhebi 56’), Baya, Jédidi, Traoré. Kamel Zaïem


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com