C.A. : Une trêve à point nommé





Bien que faisant partie du trio de tête, en compagnie du CSS et de l’ESS, après cinq journées de championnat, le Club Africain ne réussit toujours pas à convaincre ses supporters. Le dernier faux pas en date, après le partage des points avec le néo promu goulettois-kramiste n’a fait qu’attiser ce goût d’inachevé ressenti par les fans «rouge et blanc». Et il n’en fallait pas plus pour alimenter encore un peu plus les rumeurs au sujet d’un entraîneur de plus en plus contesté. D’ailleurs, la position de Stambouli est d’autant plus inconfortable qu’il s’est mis à dos quelques joueurs de l’équipe. A l’instar de Mouelhi et Khalfaoui qui, agacés par leur mise à l’écart du onze titulaire, ont préféré rejoindre les Espoirs... avec le total consentement du coach. La lassitude exprimée par ces joueurs s’est carrément transformée en irritation chez Khalfaoui qui n’a pas trouvé mieux que de se faire expulser en évoluant dans la catégorie inférieure. Ceci, sans compter les critiques dont fait l’objet Stambouli quant à ses choix tactiques et surtout humains. Une ambiance qui ne semble donc pas au beau fixe malgré la présence de l’équipe à la tête du classement. Chose qui a peut-être poussé l’entraîneur à chercher à se changer les idées en rentrant chez lui au lendemain de la rencontre face à l’EOGK. Non sans avoir accordé à ses troupes trois jours de repos. Stambouli est quand même rentré à Tunis depuis hier pour préparer la reprise qui aura lieu le 17 octobre avec un rendez-vous d’importance face à un autre leader, le CSS. Les entraînements vont donc reprendre dès aujourd’hui avec le menu habituel, entrecoupé toutefois par une rencontre amicale ce week-end face à un adversaire encore à désigner. Par ailleurs, nous avons appris que Oussama Sellami, qui était suspendu pour le déplacement de La Marsa face à l’EOGK s’est lui aussi rendu en France samedi dernier. On ne connaît pas les raisons de ce voyage «imprévu» mais on sait que le joueur a obtenu l’accord de ses dirigeants. Sellami devait néanmoins regagner Tunis hier pour reprendre aujourd’hui la préparation avec ses coéquipiers. Cette trêve tombe donc à point nommé pour permettre à l’équipe de refaire le point et surtout à l’entraîneur d’y voir plus clair. Car il est vrai que Stambouli ne semble pas avoir trouvé la bonne formule au vu des changements incessants qu’il opère au sein du onze rentrant. D’où ce manque de stabilité et de continuité dans le rendement de l’équipe et qui a provoqué l’ire des supporters. C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com