Basket/ Nationale A (1ère Phase – 5ème Journée) : Y voir plus clair





C’est qu’après les deux revers essuyés en quatre rencontres seulement, le C.A est appelé à se ressaisir aussi bien au niveau des résultats qu’à celui de la manière. Il est vrai qu’il n’est nullement aisé de trouver du jour au lendemain le palliatif idoine pour parer à l’absence d’un joueur-clé du dispositif clubiste, entendons Haïthem Essayed, mais nous sommes persuadés que Monem Aoun a plus d’un atout dans son escarcelle pour trouver la parade. Aux joueurs de faire preuve d’application et d’apprendre à vivre momentanément sans leur capitaine. Les Zahrois, de leur côté, sont pratiquement logés à la même enseigne, puisqu’il ont quelque peu cafouillé ces dernières semaines, en l’absence de leur stratège, Lamjed Njah, blessé. Ils ont même mordu la poussière samedi dernier face à l’E.S.S, un ensemble encore assez malingre. C’est dire que les deux équipes ont urgemment besoin de vivre de certitudes. A quelques encablures de là, la salle de Radès sera sûrement en ébullition. En effet, les supporters radésien, sevrés de sensations fortes depuis un long bail, reprennent à rêver grand. Sans aller jusqu’à verser dans des délires oniriques, ils croient leur équipe, très équilibrée cette saison et renforcée par le Marsois Amine Maghrebi, le Zahrois Adnène Bekri et probablement le Sfaxien du S.R.S Hamdi Bra, capable de jouer un rôle de premier ordre. De toutes façons, l’étonnant leader actuel se voit offrir une belle opportunité de mettre tout le monde d’accord sur la nouvelle dimension dont il semble s’être paré cette saison. Les Kairouanais, pour leur part, habitués à la tension ambiante des salles électrisées, sont conscients de la délicatesse de la tâche qui les attend. Ils devraient d’abord s’accommoder de l’absence prolongée (peut-être définitive) de Radhouène Slimène annoncé partant vers les rives dorées et ambrées du Golfe, et à celle de Dhouibi, sanctionné par son club. Malgré cela, ils ont un statut à défendre et une dynamique de victoires à entretenir. Toujours en banlieue, mais nord cette fois-ci, l’E.O.G.K offre l’hospitalité au C.S.C. Voilà un match intéressant dans la mesure où il nous éclairera palpablement sur l’étendue des moyens actuels des uns et des autres. Les Goulettois, qui restent sur un retentissant résultat face au C.A, sont appelés à prouver qu’il ne s’agit point d’un pétard mouillé. Ils devraient savoir aussi que ce genre de matches s’identifie à une véritable rencontre-piège, du moment que les Cheminots, qui occupent une belle troisième place, ont énormément gagné en stabilité. Les rencontres restantes devraient consacrer la nette supériorité de l’U.S.M, de l’E.S.S et du S.N sur, respectivement, le D.S.G, Tacapès et le C.A.B, différence de classe oblige. Wahid Smaoui


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com