Sensations fortes : Les jeunes prennent leur pied … sur l’accélérateur





Chacun a ses méthodes pour atteindre le nirvana. Ce qui est certain c’est que le plaisir est assuré à tous les coups. Tunis - Le Quotidien La jeunesse a toujours été synonyme de rébellion, d’esprit contestataire et surtout d’aventure et de prise de risque. Et puisque chaque prise de risque implique un surpassement de soi, la plupart des jeunes d’aujourd’hui, chacun à sa manière, aspirent à accéder au summum de l’excitation rien que pour les sensations fortes que cela procure. A ce propos, Mohamed Dridi, lycéen en 3ème année sciences, se déclare être un fou de la mécanique. “En voiture ou en moto pour moi le bonheur extrême est d’appuyer sur l’accélérateur et de passer à 200 km à l’heure avec une bande de copains. C’est également l’avis de Hosni Bahlès, lycéen, qui ne peut s’empêcher d’atténuer son amour et sa passion pour la vitesse. Rien ne me fait plus plaisir que de rouler dans une voiture avec une vitesse vertigineuse. C’est bon de sentir le danger de frôler la mort. La vitesse me permet de rentrer dans un état second où rien n’a plus de valeur que la sensation de la montée de l’adrénaline. Les rodéos, les cascades, les sens interdits, les dépassements interdits, bref tout ce qui est interdit en matière de conduite semble être permis pour ces jeunes en manque de sensations fortes. La gent féminine est moins éprise par cette tendance suicidaire et cette folie de la vitesse. Il se trouve que les jeunes filles sont plus “soft” sur ce point. En effet, Asma Zamni, lycéenne est de celles qui prennent plaisir dans les soirées. “Rien ne me procure plus de bonheur que de me retrouver avec mes amis dans une boîte de nuit, ou chez l’un d’eux dans une ambiance de fête où personne n’est coincé et où tout le monde fait la fête. Cela me donne une sensation de bien-être qui peut durer au moins deux jours”, dit-elle. La vitesse semble être le meilleur stimulant de l’adrénaline chez les jeunes. Elle est en plus intimement liée à l’interdit. Et comme on dit, le plaisir de l’interdit attire systématiquement la jeunesse. W.H.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com