Tunisie – Burkina Faso : Elargir davantage la base des échanges bilatéraux





Carthage - TAP Le Président Zine El Abidine Ben Ali a eu hier un entretien avec le président burkinabé, Blaise Compaoré, qui a porté sur les relations bilatérales, la situation en Afrique et les derniers développements sur la scène internationale. Evoquant le processus de coopération entre les deux pays et en particulier l’évolution des échanges commerciaux, les deux chefs d'Etat ont souligné la nécessité d’œuvrer en vue d’élargir davantage la base de ces échanges, à la lumière de l’adhésion prochaine de la Tunisie à l’Union économique et bancaire de l’Afrique de l’ouest. Les deux présidents ont également mis l’accent sur l’impératif d’associer davantage le secteur privé afin d’exploiter au mieux les opportunités qui s’offrent pour la coopération bilatérale dans les domaines de l’agriculture, de l’habitat et de la communication. Le Président Zine El Abidine Ben Ali a exprimé, dans ce contexte, la disposition de la Tunisie à renforcer la coopération technique avec le Burkina Faso, notamment dans les domaines de l’infrastructure, des communications et de la formation. Sur un autre plan, les deux chefs d’Etat ont évoqué la situation en Afrique et les perspectives de promotion de la coopération entre les Etats africains dans le cadre des groupements régionaux. Le Président Zine El Abidine Ben Ali a réaffirmé la volonté de la Tunisie de contribuer activement à la dynamisation des structures de l’Union africaine dans tous les domaines et à renforcer son rôle dans l’impulsion des efforts visant à régler les conflits en Afrique et à instaurer un climat de sécurité et de paix, de façon à permettre au continent africain de se consacrer aux questions de développement et de coopération. Le Chef de l’Etat a souligné dans le même contexte la nécessité de conjuguer et de coordonner les efforts des pays du continent pour assurer le succès des programmes visant à mettre en place les mécanismes d’un développement intégré en Afrique. Les derniers développements sur la scène régionale et internationale, particulièrement l’évolution dangereuse au Moyen-Orient et en Irak, ont fait l’objet d’un échange de vues entre les deux présidents, qui ont formé l’espoir de voir se conjuguer les efforts de la Communauté internationale en vue d’un règlement des conflits en cours, au service de la sécurité et de la paix dans le monde.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com