Basket/ Nationale A (1ère Phase – 5ème Journée) : L’U.S.M. unique leader





Des deux affiches épinglées au programme de cette cinquième ronde, une seule a tenu ses promesses, à savoir E.S.R.-J.S.K. A Ezzahra par contre, les débats étaient inégaux entre le champion sortant et une E.S.Z. de plus en plus décevante. Toujours privée de son atout-maître, Lamjed Njah, pas encore totalement remis de la blessure contractée lors de la journée inaugurale, la formation zahroise a pourtant clos la première mi-temps en sa faveur (33-31) après un départ tonitruant (17-0). Mais contre toute attente, les Rajhi et consorts ont ployé l’échine très rapidement face à un ensemble clubiste qui a perceptiblement retenu la leçon des deux revers essuyés face à l’U.S.M. et à l’E.O.G.K. Patiemment mais efficacement, les Rouge et Blanc ont pris les rênes du match pour réaliser +21 points lors du second half. Mais franchement, l’écart est tel que des interrogations lancinantes commencent à se profiler dans le camp zahrois. A La Goulette, la réplique opposée par les Cheminots a été plus coriace que prévu. Pourtant, lorsque les Goulettois prirent une avance au score de 18 points au début du deuxième quart-temps (29-11), les présents croyaient à un cavalier seul des locaux. Mais à la faveur de la confection d’un basket simple et dépourvu de fioritures, les Locomotives sont progressivement revenus dans le match pour atteindre la mi-temps avec un passif de 8 points (39-31). Durant la seconde mi-temps, les poulains de Mamelouk se sont même permis le luxe de mener de 2 points (35-37 et score final : 74-68). Privés des services de Walid Tayeb, mis au repos, les Goulettois ont semblé gérer la partie afin de se ménager au maximum en prévision de leur déplacement à Ezzahra ce week-end. A Nabeul aussi, l’opposition des néo-promus bizertins a été rude. Ces derniers n’étaient menés à la pause que d’un petit point (36-35). Grâce à une défense de zone agressive, ils ont posé moult problèmes à des Nabeuliens qui durent s’employer à fond pour sceller le sort du match avec 8 points d’écart seulement (81-73). A priori, les joueurs ne semblent pas totalement adhérer aux choix de leur coach, ce qui nécessite un certain temps de mûrissement. Quelle valeur devrait-on accorder à l’écart de 45 points, infligé par l’E.S.S. au Tacapes ? Assurément pas trop appréciative, sachant que l’équipe gabésienne souffre encore d’une affligeante indigence au niveau du potentiel humain, ce qui ne manque pas de rejaillir préjudiciablement sur l’aspect technico-tactique. Enfin, le leader unique, après cette cinquième journée, à savoir l’U.S.M., seul invaincu jusqu’ici, s’est contenté d’un galop d’entraînement face au Dalia, dans l’attente des âpres batailles qui se profilent à l’horizon. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com