Malawi-Tunisie : Vaincre et… se rassurer





L’Equipe nationale jouera peut-être une grande partie de ses chances de qualification cet après-midi à Blantyre et Roger Lemerre aura à assurer le résultat avec une formation qui enregistrera plusieurs absences en défense. C’est dire que face à des Malawites présentés comme des trouble-fêtes, nos représentants auront à puiser aux fins fonds de leurs ressources physiques et mentales pour espérer exprimer un bon football susceptible de leur valoir les meilleures satisfactions. En tout cas, un fait est certain, les hommes de Roger Lemerre sont obligés d’aller de l’avant, de faire douter l’adversaire, de le pousser dans ses derniers retranchements afin de provoquer la faute; car un jeu attentiste basé sur les contres ne peut assurer le résultat à tous les coups même si c’est le profil qui sied le mieux à notre équipe représentative qui ne compte pas dans ses rangs un régisseur capable d’orienter le jeu et de donner une âme à la manœuvre. Il ne reste donc plus que la détermination et le collectif pour offrir aux avants Dos Santos et Jaziri des balles jouables. * Des choix limités… mais… Face à des Malawites qui jouent vite et sans complexes, la défense tunisienne est appelée aussi compter sur une formule new-look notamment sur les flancs, quand on sait Roger Lemerre dû se passer des services de Trabelsi, Clayton, Ayari et Ghzal. Ainsi, il y a de fortes chances de voir le Français aligner dans l’axe central la paire Jaïdi-Badra. Sur les côtés, Boussaïdi et Yahia tiennent la corde même si le jeune Ben Fraj peut aspirer à une place de titulaire. Au milieu et sauf surprise de dernière minute (toujours possible avec Lemerre), on devrait retrouver Nafti et Mnari dans la construction sur le flanc gauche et Bouazizi sur le côté droit. Enfin, en première ligne Dos Santos et Jaziri partent avec les meilleures chances d’être titularisés alors que Zitouni ou Mhadhebi feraient leur entrée en cours de jeu. Mais l'essentiel, c’est que nos représentants fassent preuve de beaucoup de volonté et d’inspiration pour aspirer à la victoire sur terre malawite car lors du décompte final ce seront les points arrachés à l’extérieur qui feront certainement la différence entre les prétendants. Jamel BELHASSEN ______________ * Rétro/ Rééditer…1989 ! C’est pour la première fois que le Malawi et la Tunisie vont s’affronter dans une compétition officielle. Jusque-là, il y a eu trois confrontations amicales. (Deux fois à Tunis et une sur Malawi). Ces confrontations amicales ont donné lieu à deux victoires du Malawi et un succès tunisien. La caractéristique de ces duels est l’aspect offensif, puisqu’on dénombre 9 buts soit une moyenne de trois buts par match. Reste maintenant à savoir, comment vont se comporter les attaquants tout à l’heure. Vont-ils confirmer cet aspect offensif ou bien va-t-on opter pour la prudence. Attendons donc voir. - Entre 1987 et 1989 Les trois seules confrontations ont eu lieu en 1987 succès du Malawi (3-2) et en 1989 et encore victoire du Malawi (1-0). A signaler que la victoire (3-2) du Malawi a été acquise à Tunis et la seconde (1-0) obtenue au Malawi. Alors que le succès tunisien a été obtenu le 5-8-1989 à El Menzah (3-0) grâce aux réalisations de Tarek, Abdelli et Ben Yahia. A l’époque Tony Piechniczek entraînait l’équipe nationale. N.A. ______________ * Le Onze Tunisien BOUMNIJEL BEN FRAJ YAHIA BADRA JAIDI MNARI NAFTI BOUAZIZI CHEDLY JAZIRI DOS SANTOS


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com