Campagne électorale : Fausses notes dans les rangs de l’opposition…





La campagne électorale pour la présidentielle et les législatives, qui se dérouleront le 24 octobre courant, a été entamée dimanche dernier dans toutes les régions du pays. Contrairement au démarrage en trombe réalisé par le RCD, la majorité des partis de l’opposition semblent avoir du plomb dans l’aile en raison notamment de leur faible pouvoir de mobilisation... Tunis-Le Quotidien Le coup d’envoi de la campagne électorale a été marqué par le discours du Président Ben Ali dans lequel il a fait remarquer que son programme électoral inaugure une nouvelle étape, ouvre de nouveaux horizons sur la voie de la réforme et du changement et prépare la Tunisie à rejoindre le cortège des pays développés. Le Rassemblement Constitutionnel Démocratique a également procédé à l’affichage de ses listes électorales ainsi qu’à la distribution des manifestes électoraux. Contrairement au parti au pouvoir, les formations de l’opposition ont eu du mal à entamer avec brio la campagne électorale. Le meeting tenu par le Mouvement des Démocrates Socialistes à Bizerte n’a pas drainé un grand nombre de citoyens. Le secrétaire général du MDS, M. Ismaïl Boulehya, a prononcé son allocution devant environ trois cents personnes dont de nombreux cadres du parti. M. Boulehya a affirmé que le Mouvement a soutenu la candidature du Chef de l’Etat à la présidentielle afin qu’il puisse parachever son programme riche en réformes tout en appelant à la consolidation du pluralisme, à développer le secteur de l’information et à résoudre le problème du chômage. Le MDS tiendra un deuxième meeting à Sfax le 14 octobre pour clore la campagne par un grand meeting à Tunis le 20 du même mois. Faible pouvoir de mobilisation Le Parti Démocratique Progressiste a tenu pour sa part un meeting dimanche dernier à Kasserine auquel ont assisté quelques dizaines de citoyens en dépit du fait que la région soit l’un des fiefs du parti. La situation est relativement meilleure du côté du Parti de l’Unité Populaire dont la réunion tenue à Bizerte dimanche a enregistré la participation de plusieurs centaines d’électeurs. Le PUP a également profité de cette réunion pour distribuer ses manifestes électoraux et afficher ses listes. Le secrétaire général du parti a effectué, à cet effet, une tournée à Kerkennah où il a rencontré de nombreux syndicalistes. M. Mohamed Bouchiha a précisé que sa candidature à la présidentielle «n’est point de la figuration» puisque le PUP constitue une partie incontournable du paysage politique». La tournée du candidat de «l’Initiative démocratique» à la présidentielle a été annulée puisque le manifeste électoral relatif à la candidature de M. Mohamed Ali Halouani n’est pas encore prêt. Les candidats de l'Initiative démocratique aux législatives ont toutefois commencé l’affichage des listes au niveau de plusieurs circonscriptions. Quant au Parti Social Libéral, il s’est contenté de tenir une réunion de têtes de listes dont les stratégies en matière de campagnes électorales varient du «porte-à-porte» aux réunions. Le candidat du PSL à la présidentielle, en l’occurrence M. Mounir Béji, envisage de tenir un grand meeting à Tunis en plus des séances télévisées et de tracts. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com