Basket/ Nationale A (1ère Phase – 6ème J.) : Nouveaux resserrements





La sixième ronde a été marquée par la chute du leader et la première victoire du D.S.G. parmi l’élite. L’EOGK, pour sa part beau vainqueur à Ezzahra, est en train de se tailler la réputation de redoutable compétiteur à l’extérieur. L’USM a fini par trouver son dompteur, à savoir le SN. Ce qui inquiète le plus chez les Usémistes, c’est au-delà de la défaite, la piteuse moisson récoltée en attaque (47 points seulement marqués). Cette «misère», est-elle imputable à une indigence affligeante au niveau du potentiel offensif ou à la rigueur défensive dissuasive de l’adversaire ou à une simple méforme d’un jour. La suite du parcours le montrera. Quant au SN, il a prouvé qu’à la faveur du retour de Maâlaoui et la totale intégration de son arrière Slah Ferchichi, dans le dispositif général de l’équipe, le rendement s’est avantageusement ressenti. A Kairouan, les Aghlabides ont remporté leur match face aux Etoilés plus facilement que prévu, prouvant au passage leur retour effectif au premier plan. A Radès, le CSC obligé de mener une vie de bohème, en l’absence de salle où recevoir ses adversaires, a eu fort à faire face au champion sortant qui a assez aisément imposé son collectif, autrement mieux huilé et plus percutant. A Bizerte, l’ESR, qui a vite fait de retrouver le leadership, s’est peu souciée des exigences défensives. Prenant plaisir à s’adonner au déploiement offensif à foison (117 points marqués), les Radésiens ont totalement négligé leur organisation défensive, et ce sans minimiser le mérite des Bizertins. Enfin, la date du 9 octobre 2004 est à marquer d’une pierre blanche pour le DSG puisqu’elle coïncide avec la première victoire dans l’histoire du club en nationale A. Un succès à relativiser sur le plan purement technique ayant été obtenu au détriment d’une équipe gabésienne à la dérive et finalement délaissée par son coach Najeh Abid qui en l’absence de conditions propices au travail a préféré partir. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com